Boeing abattu : l'Iran coupable de "mépris pour la vie humaine", selon un rapport canadien

·1 min de lecture

On en sait plus sur l'accident de l'avion abattu involontairement par l'Iran il y a un an. Les tirs de missiles iraniens qui ont abattu un Boeing ukrainien début 2020 sont le résultat d'un mélange d'"imprudence", d'"incompétence" et de "mépris pour la vie humaine" de la part de Téhéran, même si rien ne permet de conclure à un acte prémédité, selon un rapport du Canada publié jeudi.

Ce document, élaboré par des experts canadiens à partir des informations accessibles, "met en lumière l'imprudence et l'incompétence des autorités iraniennes ainsi que leur mépris total pour la vie humaine", explique le gouvernement dans un communiqué. "Il affirme également que le compte rendu officiel des événements fourni par l'Iran est trompeur et superficiel, et qu'il ignore délibérément des facteurs clés".

Le vol PS752 Téhéran-Kiev de la compagnie aérienne Ukraine International Airlines (UIA) s'était écrasé le 8 janvier 2020 peu après son décollage avec 176 personnes à son bord dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents. Trois jours après, les forces armées iraniennes avaient reconnu avoir abattu l'appareil "par erreur".

Lors d'un point presse, le ministre des Affaires étrangères Marc Garneau a reconnu que rien ne permettait d'affirmer que l'attaque du Boeing était "préméditée". "Cela dit, l'Iran n'est absolument pas tiré d'affaire pour autant, il était totalement responsable de ce qui est arrivé en raison d'une combinaison d'incompétence, d'un défaut d'obligation à rendre des comptes, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Inquiets du drame que serait que le Liban “se fissure, disparaisse”, Macron et Biden visent les responsables de la crise !
UE - Turquie : Ankara “a fait bien plus que ce qui lui incombait”, dénonce une modernisation de l'union douanière à l’arrêt
Ça y est, le pass sanitaire européen est disponible pour voyager cet été
Les pharmacies touchées de plein fouet par le Covid-19
La dette publique atteint un record historique en France, le critère de Maastricht largement dépassé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles