Boeing 777 : certains moteurs vont connaître un examen approfondi

Source AFP
·1 min de lecture
Des avions Boeing 777X, à l'usine Boeing d'Everett, aux États-Unis.
Des avions Boeing 777X, à l'usine Boeing d'Everett, aux États-Unis.

Les Boeing 777 vont devoir subir un examen approfondi des pales des moteurs, avant qu?ils puissent voler de nouveau, a décidé l?administration fédérale américaine de l?aviation (FAA). L?inspection par imagerie thermo-acoustique des pales en titane requise par l?organisation doit permettre de détecter d?éventuelles fissures invisibles à l??il nu. En fonction des résultats et d?autres éléments de l?enquête en cours, la FAA pourra décider d?imposer aux Boeing 777 équipés de certains moteurs PW4000 fabriqués par Pratt & Whitney et volant aux États-Unis des inspections plus fréquentes. C?est d?ailleurs Pratt & Whitney qui se chargera des contrôles, a annoncé un peu plus tard l?entreprise.

Le réacteur droit d'un appareil de ce type exploité par la compagnie United Airlines avait pris feu samedi peu après son décollage de Denver, dans l'ouest des États-Unis, et perdu son carénage. Pendant que l'avion regagnait en urgence l'aéroport, une pluie de débris étaient tombés sur une zone résidentielle de la banlieue de Denver. Personne n'a été blessé et l'appareil a pu se poser sans encombre.

Une « fatigue du métal »

Selon les premières conclusions de l?enquête menée indépendamment par le bureau américain en charge de la sécurité des transports, le NTSB, les dommages constatés sur place sont compatibles avec une « fatigue du métal » des pales de la soufflante du moteur fabriqué par Pratt & Whitney. Ce phénomène physique est lié à l?utilisation d?un matériau sur le long term [...] Lire la suite