Boeing : un 737 MAX d'Air Canada dérouté à cause d'un problème de réacteur

Source AFP
·1 min de lecture
Le Boeing 737 MAX est cloué au sol depuis 21 mois à la suite de deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes. (Illustration)
Le Boeing 737 MAX est cloué au sol depuis 21 mois à la suite de deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes. (Illustration)

Le calvaire de Boeing avec son 737 MAX continue. Un 737-8 MAX d'Air Canada qui effectuait un vol entre l'Arizona et Montréal avec trois membres d'équipage à bord, a connu un problème de réacteur qui l'a forcé à atterrir à Tucson, a-t-on appris, vendredi 25 décembre, auprès de la compagnie. Peu après le décollage de Marana (Arizona) le 22 décembre, les pilotes de l'appareil « ont reçu une indication moteur et, selon la procédure d'exploitation normalisée en pareille situation, ils ont pris la décision d'arrêter un réacteur », a expliqué Air Canada dans un courriel.

« L'appareil a été dérouté vers Tucson, où il a atterri normalement et y demeure toujours », ajoute Air Canada, sans plus de précision sur la nature du dysfonctionnement, survenu lors d'un « vol de positionnement » non commercial. Selon le site spécialisé belge Aviation24.be, qui a révélé l'information, une baisse de pression hydraulique dans le réacteur gauche est à l'origine de cet incident.

L'appareil cloué au sol depuis 21 mois

Le gouvernement canadien a annoncé mi-décembre qu'il avait validé les modifications apportées à la conception du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis 21 mois à la suite de deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes. Mais l'appareil, acheté par les compagnies canadiennes Air Canada, Westjet et Sunwing, n'a toujours pas reçu l'autorisation de reprendre les vols commerciaux au Canada.

Lire aussi Le Boeing 737 MAX va revoler, mais avec quels pilotes ?

Les États-Unis ont a [...] Lire la suite