Un Boeing 737 MAX d'Air Canada dérouté après un problème de réacteur

·2 min de lecture

Un Boeing 737 MAX de la compagnie Air Canada a rencontré un problème de réacteur alors qu'il tentait de joindre Montréal depuis l'Arizona.

Un Boeing 737-8 MAX d'Air Canada qui effectuait un vol entre l'Arizona et Montréal avec trois membres d'équipage à bord, a connu un problème de réacteur qui l'a forcé à atterrir à Tucson, a-t-on appris vendredi auprès de la compagnie. Peu après le décollage de Marana (Arizona) le 22 décembre, les pilotes de l'appareil "ont reçu une indication moteur et, selon la procédure d’exploitation normalisée en pareille situation, ils ont pris la décision d’arrêter un réacteur", a expliqué Air Canada dans un courriel.

"L’appareil a été dérouté vers Tucson, où il a atterri normalement et y demeure toujours" ajoute Air Canada, sans plus de précision sur la nature du dysfonctionnement, survenu lors d'un "vol de positionnement" non-commercial. Selon le site spécialisé belge Aviation24.be, qui a révélé l'information, une baisse de pression hydraulique dans le réacteur gauche est à l'origine de cet incident.

21 mois à l'arrêt

Le gouvernement canadien a annoncé mi-décembre qu'il avait validé les modifications apportées à la conception du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis 21 mois à la suite de deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes. Mais l'appareil, acheté par les compagnies canadiennes Air Canada, Westjet et Sunwing, n'a toujours pas reçu l'autorisation de reprendre les vols commerciaux au Canada.

A lire :737 MAX, avant les drames, les messages choquants des employés de Boeing

Les Etats-Unis ont autorisé mi novembre le Boeing 737 MAX à voler de nouveau, mais plusieurs modifications devront être effectuées sur les avions avant qu'ils ne puissent être remis en service, selon l'Agence de l'aviation américaine (FAA). La semaine dernière, la compagnie brésilienne Gol est devenue la première au monde à remettre en service le(...)


Lire la suite sur Paris Match