Un Boeing 737 cargo contraint d'amerrir en urgence à Hawaï

·2 min de lecture
Un Boeing 737 cargo exploité par la compagnie Transair (photo d'illustration) - Creative Commons - Flickr - Aero Icarus
Un Boeing 737 cargo exploité par la compagnie Transair (photo d'illustration) - Creative Commons - Flickr - Aero Icarus

Un avion cargo Boeing 737 exploité par la compagnie Transair a été contraint de se poser en urgence dans l'eau au large d'Honolulu dans la nuit de jeudi à vendredi après un problème de moteur, a indiqué vendredi l'agence américaine de l'aviation (FAA). Les deux pilotes ont été recueillis par les gardes-côtes, a précisé le régulateur dans un message transmis à l'AFP sans donner de précisions sur leur état de santé.

Un porte-parole des garde-côtes, Matthew West, a déclaré sur CNN que l'un des pilotes avait été secouru par un hélicoptère des gardes-côtes et l'autre par un hélicoptère des pompiers.

Tous deux ont été transportés dans un hôpital d'Honolulu pour y être soignés. Selon la FAA, les pilotes ont rapporté être en proie à un problème de moteur et tentaient de retourner à Honolulu lorsqu'ils ont été forcés de poser l'appareil en mer vers 01h30, heure locale.

Une situation "surveillée de très près"

L'avion est apparemment un 737 Classic ayant été fabriqué il y a au moins 33 ans, selon une source proche du dossier. Boeing "est au courant des informations provenant d'Honolulu, à Hawaï, et surveille de près la situation", a indiqué une porte-parole du constructeur.

L'entreprise assure être en contact avec le Bureau national des transports et de la sécurité des Etats-Unis (NTSB), l'agence qui enquête sur les accidents de transport, et être en train de recueillir les informations disponibles. La FAA et le NTSB vont chacun mener leur propre enquête.

Deux accidents en 2018 et 2019

Cet incident rappelle l'atterrissage en urgence d'un Airbus A320 sur l'Hudson, au nord de New York, en janvier 2009. Après la perte de ses deux réacteurs heurtés par un vol d'oies sauvages et alors que la tour de contrôle lui conseillait d'atterrir à un aéroport proche, le pilote Chesley Sullenberger avait décidé de se poser sur la rivière, sauvant la vie des 155 passagers et membres d'équipage.

L'actuel avion-vedette de Boeing, le 737 MAX, lancé en 2017, a été victime de deux accidents rapprochés en 2018 et 2019 qui ont fait 346 morts, en raison notamment d'un défaut du logiciel de commandes de vol MCAS. Il a été cloué au sol pendant vingt mois avant d'être autorisé à revoler fin 2020.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles