Les Bodin’s : Grandeur nature (M6) - "Nous n’étions pas programmés pour devenir des stars"

·1 min de lecture

Comment votre duo s’est-il formé ?

Jean-Christian Fraiscinet : Vincent incarnait déjà Maria il y a une trentaine d’années. On s’est rencontrés lors d’un festival de théâtre en 1993. Nous y avons été tirés au sort pour jouer des sketchs d’improvisation en duo.

Vincent Dubois : C’est à ce moment que le fils Bodin est apparu. Tous les duos fonctionnent comme ça. Il y a une victime et un bourreau.

D’où viennent vos personnages ?

Vincent : J’ai été ambulancier. Lors d’une intervention, j’ai rencontré une certaine Maria Bonin qui s’était plantée en Solex. C’était une sorte de Tatie Danielle avec une force de caractère incroyable. Cette dame et aussi ma grand-mère ont beaucoup inspiré mon personnage.

Jean-Christian : Pour Christian, on a essayé de créer un fils à l’image de la mère. Une sorte de Tanguy des campagnes. Même s’ils s’énervent souvent, il y a beaucoup d’amour entre eux.

À lire également

REPLAY - Le grand show de l'humour (France 2) : quels sont les sketchs préférés des Français ?

Comment vous est venue l’idée d’amener la ferme sur scène ?

Vincent : On a tenté l’expérience en jouant en plein air. On continue de le faire chaque année et ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi