Bobigny: une plainte déposée après des sabotages d'ascenseurs dimanche

Vue de Bobigny - Christophe Archambault - AFP
Vue de Bobigny - Christophe Archambault - AFP

Pour l'Office public de l'habitat de Bobigny, les sabotages d'ascenseur dans deux cités de la ville dimanche ont eu une double incidence: bloquer les habitants chez eux, qui plus est en un jour particulier, celui d'une élection. Dans un communiqué, la structure a annoncé avoir déposé plainte.

Dimanche, neuf ascenseurs des cités Salvador Allende et Chemin Vert dans cette commune de Seine-Saint-Denis étaient endommagés par des actes volontaires. "Le caractère intentionnel de ces dégradations en série, sur un intervalle de quelques heures, a été confirmé par le technicien", écrit l'office.

Une plainte contre X

L'office public de l'habitat de Bobigny a expliqué avoir fait intervenir des équipes "immédiatement" afin de débloquer deux personnes qui s'étaient retrouvées coincées dans un des ascenseurs endommagés.

"En ce jour d'élection, ces dégradations visent aussi à priver les locataires de la possibilité de se déplacer pour faire vivre la démocratie", a déploré la structure.

Le taux d'abstention a dépassé les 60% dans la ville qui a élu au second tour la candidate Nupes Raquel Garrido, qui était opposée à l'UDIste Jean-Christophe Lagarde.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles