Boba Fett : que vaut la nouvelle série « Star Wars » ?

·1 min de lecture
Boba Fett (Temuera Morrison)
Boba Fett (Temuera Morrison)

C'est un vieil adage hitchcockien que George Lucas a sublimé dans sa propre création : « The more successful the villain, the more successful the picture » (« Plus réussi est le méchant, plus réussi est le film »). Avec Dark Vador, Lucas a su créer une figure de croquemitaine que Dante n?aurait eu aucun mal à glisser dans l?un de ses neuf cercles infernaux, du moins avant sa rédemption finale. Mais la galerie historique des ennemis de la rébellion, dans un monde d?un manichéisme assumé, comportait d?autres méchants mémorables, dont Jabba le Hutt, formidable limace cynique et insensible aux pouvoirs des Jedi, le sournois et terrifiant empereur Palpatine, et surtout Boba Fett. Ce chasseur de primes sans scrupule se lançait à la poursuite de Luke, Leia et compagnie dans L?Empire contre-attaque, avant de livrer un Han Solo cryogénisé à Jabba. Mais son existence fut aussi nimbée de mystères que fugitive, puisqu?il devait finir dévoré par les entrailles de Sarlacc, un monstre des sables tentaculaire, dans Le Retour du Jedi.

Du moins le croyait-on. Car Boba Fett est revenu d?entre les morts dans la saison 2 de la série The Mandalorian, premier spin-off sorti de l?usine Disney à destination de sa plateforme il y a tout juste un an. Plutôt réussi, ce simili-western sous l'influence de Sergio Leone, cornaqué par le brillantissime Jon Favreau (Elf, Iron Man, Chef), avait bénéficié de moyens substantiels et d?une écriture léchée, avec en point d?orgue la résurrection d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles