Bob Sinclar a rassemblé des millions de personnes confinées dans ses booms virtuelles

franceinfo Culture avec agences

Le DJ parisien a réuni jusqu'à 6 millions de participants le 19 mars pour une session funk.

Le DJ star Bob Sinclar voulait profiter du confinement pour se replonger dans ses 35.000 vinyls. Il s'est finalement retrouvé à animer chaque jour une boom virtuelle qui a fait danser des millions de confinés pendant 55 jours.

Moment de partage

"Lundi, quand ça c'est arrêté j'ai eu le baby blues", raconte à l'AFP le DJ français de renommée mondiale. "D'accord, je peux me lever un peu plus tard et ne pas m'éclater les yeux pendant dix heures sur l'écran, mais quand est arrivé 14h00 (l'heure de ses shows quotidiens, ndlr) je me suis dit ils sont où ? En fait, c'est là que le confinement commence un peu pour moi".

Le véritable confinement avait débuté pour lui dans l'incrédulité. "Quand on m'annonce ça, je me dis c'est pas possible, je ne peux pas, je vais mourir d'ennui. Après je me suis dit c'est l'opportunité de rythmer ma journée, d'être créatif et de montrer qui je suis", se souvient Christophe Le Friant de son vrai nom, l'artisan des tubes planétaires Gym Tonic (1998) World, Hold On (2006) ou Love Generation (2005).

Pendant 55 jours, des millions de personnes à travers le monde ont profité quotidiennement de la bonne humeur communicative du DJ aux cheveux longs, qui bondit partout sur sa moquette léopard au milieu de ses figurines de manga. Aux platines, Bob (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi