BMW M. 3.0 CSL : doublement collector

Les appendices aérodynamiques, les boucliers revus, les voies élargies avec des roues de 20 pouces à l’avant et 21 à l’arrière contribuent à lui donner une tout autre physionomie.  - Credit:
Les appendices aérodynamiques, les boucliers revus, les voies élargies avec des roues de 20 pouces à l’avant et 21 à l’arrière contribuent à lui donner une tout autre physionomie. - Credit:

En un demi-siècle, les choses ont bien changé et BMW est bien placé pour mesurer cette dérive de l'automobile moderne. Il s'est ainsi souvenu d'avoir commercialisé en 1972 sa première 3.0 CSL, une version dérivée du coupé E9 de route mais considérablement allégée, pourvue de dispositifs aérodynamiques voyants et d'une mécanique survitaminée (200 ch) après être passée entre les mains d'Alpina.

 - Credit:
- Credit:
 - Credit:
- Credit:

Deux ailerons à l'arrière, dont un au-dessus de la vitre de custode.

Cette division sportive, aujourd'hui intégrée par la firme à l'hélice, donne depuis le la des versions affûtées de BMW qui décide cet automne, pour fêter cette collaboration cinquantenaire, de rendre hommage au passé. Un retour sur une vision à l'ancienne de la sportivité et réservée à 50 clients seulement. La base est toute trouvée avec l'excellente M3, qui dispose déjà d'éléments de carrosserie (capots et toit) en composites. Le design devient beaucoup plus méchant avec des ailes copieusement élargies, réalisées en carbone et rapportées sans autre précaution sur la base existante.

Les appendices aérodynamiques, les boucliers revus, les voies élargies avec des roues de 20 pouces à l'avant et 21 à l'arrière contribuent à lui donner une tout autre physionomie. On ne manquera pas de la comparer avec la récente M4 CSL, notamment son énorme calandre en double haricot. Plus sobre sur ce plan, la M3 anniversaire table plutôt sur de nouvelles prises d'air pour refroidir les freins carbone-céramique. Ils so [...] Lire la suite