BMW annonce la suppression de 6000 emplois

fr.info@motor1.com (Yann Lethuillier)
Production BMW Série 7

Comme de nombreux autres constructeurs, BMW annonce une réduction de ses effectifs.

Après Renault, Nissan, McLaren ou encore Bentley, c'est au tour de BMW d'annoncer la suppression de nombreux postes. En effet, la firme bavaroise vient d'annoncer, le vendredi 19 juin 2020, la réduction de ses effectifs de 6000 emplois en tirant profit de la pyramide des âges.

"Après les mesures existantes de flexibilité", notamment le chômage partiel, "des mesures supplémentaires sont nécessaires" qui concerneront "principalement les sites allemands", indique le groupe dans un communiqué de presse. "La réduction prévue du nombre d'employés" se fera à travers la "fluctuation naturelle" et des départs à la retraite anticipés volontaires.

Cette annonce est en quelque sorte la suite logique de son programme d'économie annoncé partiellement début mai. Pour réagir face à la détérioration économique, BMW avait déjà annoncé une série de mesures dont une baisse des investissements de 5,7 à 4 milliards d'euros et une réduction du nombre d'emplois. Par ailleurs, des contrats de 40 heures passeront à 38 et certains employés pourront choisir de bénéficier de huit jours de congés supplémentaires en renonçant à une partie du salaire.

Au total, "le nombre d'employés sera légèrement inférieur à la fin de l'année" par rapport aux 126'016 personnes fin 2019, précise BMW, un objectif inchangé par rapport à mai. "Nous allons trouver une solution dans le cadre d'un dialogue constructif avec les représentants du personnel", promet Ilka Horstmeier, directrice du personnel.

Le groupe s’attend, comme Volkswagen et Daimler, à une perte d’exploitation au deuxième trimestre en raison de la pandémie, qui a entraîné la fermeture de la plupart des points de vente pendant plusieurs semaines.

À lire aussi