Blues des ministres d’Emmanuel Macron : « Le rapport qualité-prix du job est dégueulasse »

·1 min de lecture

Contrairement aux autres années, le week-end de Pâques n'avait rien de festif pour les membres du gouvernement. Le 2 avril dernier, M6 a montré dans un de ses JT que des repas haut de gamme étaient organisés, de façon clandestine, au sein du Palais Vivienne, alors que l'ensemble de la France s'est récemment retrouvé confiné une troisième fois. Dans le sujet télévisé en question, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon, qui a été accusé d'avoir organisé ces soirées mondaines, a raconté avoir "dîné dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins avec un certain nombre de ministres", a rapporté Le Parisien ce mercredi 7 avril. Il n'en fallait pas plus pour que la polémique enfle sur les réseaux sociaux.

Si certains ministres ont estimé que cet épisode les poussait "à réfléchir", d'autres ont fait part de leur blues : "Le rapport qualité-prix du job est dégueulasse", a souligné l'un d'entre eux à nos confrères. Et le quotidien d'ajouter : "Ils sont quelques-uns au gouvernement à partager à la fois colère et consternation." Si l'ancien acheteur d'Affaire Conclue s'est depuis rétracté, estimant qu'il s'agissait d'un trait d'humour, la chasse à l'homme a continué.

"Pourquoi les gens sont-ils si prompts à croire que de toute façon nous sommes là pour profiter de notre situation dominante ?", s'est interrogé un membre du gouvernement dans les colonnes du Parisien. Selon nos confrères, depuis cet événement, de nombreux élus se sont demandés si la relation entre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Des morts sur les brancards" : Martin Blachier défend Gilles Pialoux
Prince Charles : après Harry, c'est William qui lui donne du souci
Edouard Philippe taquiné par Léa Salamé : il répond du tac au tac !
Michel Polnareff et les dîners clandestins : le chanteur s'en mêle
Sonia Rolland encore hantée par un drame de son enfance : « Je n’oublierai jamais le regard de ma mère »