Blueberry: le western culte de la BD tire son irrévérence dans une intégrale

Éric Delbecque
La BD Blueberry originale de Charlier et Giraud désormais en version intégrale avec la parution du Tome 9.

La fin de l’aventure est arrivée avec l’édition du tome 9 de l’intégrale de Blueberry, version originale. En 1963, Jean-Michel Charlier et Jean Giraud donnèrent naissance au lieutenant Mike Blueberry dans les pages du mythique hebdomadaire Pilote, étape historique de la bande dessinée franco-belge. Une légende était née: d’abord diffusées en feuilleton sous le titre de FortNavajo, les aventures du “bad boy” de la cavalerie des États-Unis furent rassemblées en albums désormais précieusement collectionnés par de nombreux fans. 

Jean-Paul Belmondo servit de modèle à Giraud pour donner un physique à son héros (avec l’accord de l’acteur). Blueberry nous plonge en quelques planches dans l’atmosphère des westerns culte des Trente Glorieuses (style “spaghetti” inclus). On y croise Cochise ou des déserteurs de l’armée sudiste (les Jay-Hawkers commandés par l’ex-capitaine Finlay), mais aussi des vieux solitaires des zones arides comme le nonchalant Jim Mac Clure ou Red Neck, des indiens sur le sentier de la guerre et des chercheurs d’or criminels. N’oublions pas bien sûr les chasseurs de prime et les bandits mexicains trafiquants d’armes. On suit par ailleurs quelques grands événements de la conquête de l’Ouest comme l’épopée du chemin de fer, à commencer par la lutte impitoyable entre deux grandes compagnies ferroviaires rivales. 

 

Jean-Paul Belmondo servit de modèle à Giraud pour donner un physique à son héros. Depuis presque soixante ans, Blueberry fascine ses lecteurs. Il résume notre imaginaire du western.

 

Blueberry fascine ses lecteurs depuis presque soixante ans. Ses auteurs relevèrent avec grand succès le défi de lui donner une épaisseur impressionnante, la haussant au rang d’archétype, ou plutôt le confondant avec le concept de l’anti-héros. L’officier célébrissime des Tuniques Bleues fut certes l’un des premiers modèles du genre mais le talent de Giraud et Charlier permet de lui faire incarner véritablement la quintessence de la figure littéraire du champion...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post