Blue Whale Challenge La fabrique de la rumeur

Libération.fr

Depuis des semaines, annonces et articles alarmistes se multiplient autour d’un «jeu» macabre relayé sur les réseaux sociaux qui pousserait les jeunes au suicide. Alors qu’aucune victime n’est à déplorer en France, la psychose s’autoalimente à grande vitesse.

Environ 10 000 personnes se donnent la mort chaque année en France. Dans son dernier rapport, publié en février 2016, l’Observatoire national du suicide évalue à 200 000 le nombre de tentatives annuelles, en précisant que «les jeunes filles entre 15 et 20 ans» sont surreprésentées parmi la population concernée. L’inquiétude légitime suscitée par ce sujet explique sans peine la viralité délirante du Blue Whale Challenge (BWC), soit «défi de la baleine bleue», en référence à la tendance à l’échouage prêtée à ces cétacés (les baleines bleues s’échouent en réalité assez peu). Depuis des semaines, ce pseudo-jeu macabre affole parents, professeurs et forces de l’ordre, alors qu’aucune victime n’a été à ce jour formellement liée au phénomène en France.

Mercredi, la police nationale publie ainsi, après une précédente alerte sur les réseaux sociaux, un texte sur ce «nouveau jeu dangereux venu de Russie ciblant les 12-15 ans». Le texte est illustré par un visuel évoquant l’univers graphique du film d’horreur avec une typographie gore - des lettres gravées par scarification sur un bras -, accompagnée d’un slogan évoquant lui aussi le cinéma de genre («aucun défi ne mérite de risquer sa vie»). La police y rappelle que la provocation au suicide est punie par la loi de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

«Enrôlés par un "parrain" ou "tuteur", les adolescents entrent dans une spirale de 50 défis de risque croissant (privation de sommeil, écoute de musiques violentes, scarifications) dont l’ultime étape conduit au suicide», explique cette mise en garde intitulée «#BlueWhaleChallenge : Attention, jeu dangereux». Et si le vrai «jeu dangereux» était celui auquel se sont prêtés depuis plusieurs (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Dans le rétro 2002
A Sarcelles, Hollande exprime sa «grande fierté» sur l’école
Présidentielle: les candidats à s’engagent à augmenter le budget de la justice
L’homme qui vole plus vite que la loi
Syndicats, fraude fiscale en Suisse, hépatite C : l'actu de ce vendredi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages