Blue Origin : ultime répétition avant un premier vol habité

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

Trois mois après le dernier vol d’une capsule New Shepard, Blue Origin annonce un nouveau vol d’essai, le quinzième (NS-15). Mais alors que nous étions convaincus que ce vol serait habité, Blue Origin souhaite de nouveau réaliser un vol automatique en configuration de vol habité. Le décollage de la capsule était prévu ce mercredi après-midi mais Blue Origin a annoncé un report à une date pas encore précisée.

Cependant, et contrairement aux derniers vols, ce vol est une répétition générale d’une véritable mission habitée qui mettra en scène de « faux passagers » qui simuleront une mission opérationnelle. Ces passagers, des salariés de Blue Origin, réaliseront les différentes tâches et opérations à faire avant le décollage de la capsule et sortiront juste avant la mise à feu. Au retour de la capsule, ils reprendront leur place à bord pour simuler leur sortie ! Rien de bien compliqué donc car les tâches en question consisteront à s’attacher et se détacher correctement de leur siège et vérifier les différents équipements individuels et collectifs de communication notamment. La gestion de l’état de santé de la capsule et de son étage propulsif n’est pas du ressort de l’équipage à bord, mais des contrôleurs au sol.

Lors de ce vol, l’habituel mannequin Skywalker sera installé sur l’un des sièges accompagné de plus de 25.000 cartes postales du Club for the Future créé par la société de Jeff Bezos pour intéresser les jeunes à l’espace et aux sciences.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des vols suborbitaux plutôt que spatiaux

Si ce vol réussit, le prochain vol sera habité et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce système de transport ne va évidemment pas proposer...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura