Blue Origin et Sierra Space vont lancer des stations spatiales privées

·1 min de lecture

Après Nanoracks et Lockheed Martin (projet Starlab), c’est au tour de Blue Origin et Sierra Space d’annoncer leur projet commun de station spatiale commerciale baptisée Orbital Reef. Ces deux stations pourront être utilisées par des chercheurs, des industriels, des agences, voire des touristes. Elles ont aussi pour but de développer l'activité économique en orbite basse et d'ouvrir de nouveaux marchés dans l’espace.

Avec un volume utile de 340 mètres cubes, un huitième de celui de la Station spatiale internationale (ISS), la station Starlab de Nanoracks et Lockheed Martin pourra accueillir un équipage de quatre personnes. Elle sera constituée d’un module de service, d’un module gonflable et d’un bras robotique. Quant à la station Orbital Reef, Blue Origin et Sierra Space n’ont pas fourni pour l’heure d’infirmation sur le volume utile et le nombre de personnes pouvant l’occuper. Mais si l’on se fie aux jolies vues d’artiste qui illustrent le communiqué de presse commun aux deux sociétés, on la suppose plus grande et capable d'accueillir un équipage d'au moins huit personnes, lorsqu'elle sera achevée.

Thales Alenia Space va construire les deux premiers modules d'Axiom pour la Station spatiale internationale

Cette future station sera desservie par la mini-navette Dream Chaser de Sierra Space et le Starliner de Boeing qui réalisera aussi le module scientifique de cette station. Par ailleurs, de petits véhicules monoplaces inédits seront utilisés pour la maintenance de la station et pour des excursions touristiques.

Starlab, le projet de station spatiale privée de Nanoracks, Lockheed Martin et Voyager Space. © Nanoracks,...
Starlab, le projet de station spatiale privée de Nanoracks, Lockheed Martin et Voyager Space. © Nanoracks,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles