«Blue Monday» : pourquoi le troisième lundi de janvier est considéré (à tort) comme «déprimant»

Ressentez-vous un manque de motivation, spécialement ce lundi 16 janvier ? C'est peut-être dû au "Blue Mnday" , soit le "lundi de la déprime" qui, selon une étude publiée en 2005 d'un psychologue rattaché à l'université de Cardiff, au pays de Galles, correspond chaque année au troisième lundi de janvier. Pourquoi ce jour-là, et pas un autre ? En réalité, Cliff Arnall, l'auteur de cette étude, prend en compte des paramètres très peu positifs qui convergeraient ce lundi : la mauvaise météo (dans l'hémisphère nord), l'éloignement des vacances de fin d'année et les prochains congés qui n'arrivent pas tout de suite, les difficultés financières après les fêtes et les soldes, le salaire qui ne tombe pas encore et enfin l'échec des bonnes résolutions.

Une équation farfelue

Dans cette étude, le psychologue avance une équation qui coule de source. "W" signifie "Weather" (météo), "d" pour "debt" (dette), "T" comme "Time" (temps écoulé depuis Noël), "Q" pour "temps écoulé depuis nos résolutions du Nouvel An", "M" pour "Manque de motivation" et "Na" pour "besoin d'agir".

Formule_reference
Formule_reference

Toutefois, cette équation n'est pas résoluble. Des facteurs sont inquantifiables, comme la météo, le manque de motivation ou ...


Lire la suite sur Europe1