Blois : une vente aux enchères d'objets nazis annulée

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Une dizaine de casques de la Waffen-SS, de nombreux ceinturons à tête de mort, des médailles et fanions avec des croix gammées, un drapeau de la Milice... Une trentaine d'objets emblématiques du IIIème Reich, qui devaient être vendus aux enchères à Blois (Loir-et-Cher) le 16 janvier, ont été retirés de la vente, a appris l'AFP samedi 9 janvier auprès de la maison de vente organisatrice.

"Nous avons retiré ces objets de la vente même si la loi nous y autorise", a indiqué l'étude blésoise Pousse-Cornet, organisatrice d'une vente "militaria", précisant que les insignes à l'effigie du régime nazi avaient été masquées sur le catalogue de vente, conformément à la loi.

Une vente aux enchères d'objets nazis prévue vendredi 8 à Albi (Tarn) et une autre prévue ce samedi à Soisson (Aisne) ont également été annulées.

"Il y a une poussée de la vente de ce type d'objets néfastes", selon un lanceur d'alerte

"Il y a eu trois ventes de ce type la semaine dernière", souligne un lanceur d'alerte qui se fait appeler Axel et traque toutes les ventes aux enchères d'objets nazis. Captures d'écran à l'appui, ce juriste reproche à l'étude blésoise de ne pas avoir masqué toutes les insignes, rappelant qu'on "peut détenir et vendre ces objets, mais pas les exhiber". "Il y a une poussée de la vente de ce type d'objets néfastes et une forte demande de prétendus collectionneurs", selon ce lanceur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi