Blois : décès du mineur grièvement blessé dans l’accident de mardi soir

Source AFP
·1 min de lecture
À la suite des émeutes, un dispositif de maintien de l'ordre exceptionnel a été mis en place à Blois avec renforts de police, gendarmes mobiles et CRS.
À la suite des émeutes, un dispositif de maintien de l'ordre exceptionnel a été mis en place à Blois avec renforts de police, gendarmes mobiles et CRS.

À la suite de l'accident, des émeutes avaient éclaté dans les quartiers nord de Blois. Le jeune de 15 ans grièvement blessé mardi soir dans cet accident de voiture est décédé jeudi 18 mars peu après 13 heures, a confirmé le procureur de la République de la ville, Frédéric Chevallier, auprès de l'Agence France-Presse. L'accident avait été provoqué par un véhicule en fuite, à la suite d'un contrôle routier. Le conducteur du véhicule était parvenu à s'enfuir après avoir percuté deux autres voitures. Ses deux passagers, connus des services de police et âgés de 15 et 18 ans, avaient été évacués en état d'urgence absolue.

Lors des violences qui ont suivi, un camion de livraison avait notamment été lancé contre les forces de l'ordre, sans faire de blessé. Mercredi soir, pour éviter de nouvelles émeutes, un dispositif de maintien de l'ordre exceptionnel avait été mis en place à Blois avec renforts de police, gendarmes mobiles, CRS. « Il n'y a jamais eu de déploiement de cette ampleur. Pour l'instant, c'est calme. Nous avons des patrouilles permanentes », avait expliqué dans la soirée à l'Agence France-Presse le préfet du Loir-et-Cher, François Pesneau.

La nuit s'est finalement déroulée dans le calme. Selon une source policière, le même dispositif sera de nouveau déployé ce jeudi soir.