Des élèves donnent une petite leçon sur les droits et libertés à Pauline Marois

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

https://www.youtube.com/watch?v=L5glfBCc5g0#t=194

Avec plus de 20 000 visionnements, ça n'est pas encore le vidéo de la semaine, mais ça devient néanmoins viral. «Une leçon de valeurs pour Mme Marois» a été produit par des élèves de l'école secondaire Westmount High School et vise à rappeler à la première ministre sortante quelques droits fondamentaux qu'ils ont appris... à l'école québécoise, justement.

Tout y passe dans cette petite leçon accélérée: de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne à la Charte canadienne des droits et libertés, en passant par la Déclaration universelle des droits de la personne et celle des droits des enfants.

Surtout, les jeunes élèves citent, dans ce vidéo, des pans entiers du Programme d'éducation de l'école québécoise, adopté en 1997 par... Pauline Marois, alors ministre péquiste de l'Éducation.

Le programme met l'accent sur l'appréciation et le respect des différences culturelles et personnelles, rappellent les élèves. Il rejette toutes formes d'exclusion. Les écoles doivent agir comme agent de cohésion sociale, en «aidant les élèves au mieux-vivre ensemble» et en façonnant le sentiment d'appartenance. Les contacts avec la diversité ethnique et culturelle sont perçus comme une richesse, etc.

Le vidéo a été produit sous la direction du professeur d'histoire de l'école, Robert Green, qui l'a posté sur YouTube. Ce sont les élèves et des membres du personnel qui ont pris l'initiative, en guise de protestation contre la Charte des valeurs.

Le professeur Green a déclaré à The Gazette que la Charte était anti-démocratique. «Elle va dans le sens contraire de ce qui est prôné dans le curriculum scolaire québécois, qui soutient que la diversité québécoise est quelque chose qui doit être valorisée.»

The Gazette a demandé à Pauline Marois de commenter le vidéo des jeunes de la Westmount High School. Elle a répliqué que la Charte de la laïcité n'était pas en contradiction avec celle des droits et libertés et qu'elle respectait la liberté de religion, mais «que le gouvernement se doit d'être neutre».

De son côté, l'ancien leader du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a critiqué la production de ce vidéo dans son blogue du Journal de Montréal, soulignant qu'il est inapproprié pour une école publique d'intervenir dans une campagne électorale an faveur d'un parti ou d'un autre. «Imaginez quelle aurait été la réaction de certains médias si une école publique francophone était intervenue en soutenant la Charte?, écrit-il. Je suis convaincu que les dirigeants de cette institution auraient fait face à de sévères critiques pour avoir permis à des enseignants et à des élèves d’avoir appuyé Pauline Marois et le projet de Charte du PQ. C’est pourtant ce que viennent de faire des enseignants et des étudiants du Westmount High School en produisant et diffusant une vidéo en pleine campagne électorale!»

Il conclut en espérant «que tous les chefs de parti dénonceront ce manque de jugement de la direction et des enseignements du Westmount High School».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles