Dossier Hitler: Eva Braun - avec son Hitler jusqu’en enfer

Normand Lester
·Chroniqueur national et international

Cent vingt mille livres ont été écrits sur Hitler et le nazisme. Plus que sur Napoléon. Et on continue de découvrir des choses sur l’homme le plus monstrueux du XXe siècle.
Les recherches les plus récentes indiquent qu’Hitler était probablement un ex-prostitué sadomasochiste coprophile et bisexuel, assassin de sa nièce qui était aussi sa maîtresse.


Normand Lester fait le point sur la vie secrète du Führer.

1-    Pourquoi Hitler a tué l’amour de sa vie (3 août)
2-    Hitler, ses femmes et ses fouets (10 août)
3-    Eva Braun : avec son Hitler jusqu’en enfer (17 août)
4-    Le parti nazi: à l’origine un club gay dominé par un ex-prostitué nommé Adolf (24 août)


---------------------------------

Dossier Hitler: Eva Braun - avec son Hitler jusqu’en enfer


La femme qui a accompagné Hitler jusqu’en enfer, Eva Braun est la plus connue de ses compagnes. Lorsque Hitler la rencontre en 1929, elle n’a que 17 ans ; il couche déjà avec sa nièce Geli. Elle le décrit à sa sœur comme « un gentleman d’un certain âge avec une drôle de moustache ». À la mort de Geli, Eva devient sa maîtresse en titre. Eva Braun était une femme égocentrique, vaine et sotte dont la vie était centrée sur l’acquisition de vêtements, de souliers et de bijoux, qui aimait se pavaner aux côtés du monstre. Elle passait son temps à soigner son apparence, à lire des historiettes d’amour, à visionner des films romantiques.


Sa loyauté à Hitler était absolue. Après un attentat infructueux contre sa vie en juillet 1944, elle lui écrit une lettre qui se termine ainsi : « Depuis notre première rencontre, j’ai juré de te suivre partout jusqu’à la mort même, je vis pour ton amour. »

Dans leur livre « Hitler était-il malade?», l’historien Henrik Eberle et le Dr Hans-Joachim Neumann, l'Hôpital universitaire de Berlin révèlent que le Führer prenait une forme primitive de Viagra qui lui était administré par son médecin personnel Dr Theodor Morrell, qu’ils considèrent comme un charlatan.

Selon les deux auteurs, Morrell a commencé en 1944 à donner à Hitler des injections de testostérone et d’un cocktail à base de sperme et des glandes de la prostate de jeunes taureaux. Hitler, âgé de 55, croyait que cela lui donnait l'énergie nécessaire pour satisfaire Eva alors âgée de 32 ans.

Dans certains des pires épisodes de la guerre pour l’Allemagne Morrell injectait jusqu’à 28 médicaments différents par jour au Führer qui avait une peur morbide des pilules. Le chef nazi était affligé de flatulences pour lesquelles Morrell lui injectait un médicament qui contenait de petites quantités de strychnine, un agent neurotoxique contenu dans le poison à rat.

Hitler ne maria Eva Braun que le jour de leur suicide commun, le 30 avril 1945 dans le Führerbunker. Eva Braun avait déjà tenté de se suicider en 1935 à Munich en se tirant une balle dans la poitrine.

Les deux corps furent transportés dans les jardins de la chancellerie alors que les Russes n’étaient plus qu’à quelques centaines de mètres. Les deux gardes SS qui participèrent à l’incinération du cadavre d’Eva Braun  rapportent une observation étrange. Alors que le corps était englouti par les flammes, ses jambes se sont tout à coup relevées, ses genoux touchant presque sa mâchoire pendant que ses bras se soulevaient presque à la verticale. Le phénomène s’expliquerait par la contraction provoquée sur les tendons des membres du cadavre par la chaleur intense.

Les Russes réussirent à s’emparer du corps d’Hitler en bon état de conservation. Un film montrant son cadavre provenant des archives secrètes du KGB tourné à l’extérieur du Bunker d’Hitler en 1945 fut rendu public à Moscou en 1992. Malgré la mauvaise qualité du film qui ne dure que quelques secondes, on distingue, le cadavre d'un homme décharné allongé sur le dos portant une moustache noire, les cheveux emmêlés sur un front haut. Il est entouré d’un petit groupe de soldats soviétiques et d’un prisonnier allemand portant une croix de fer.

L'historien et journaliste russe Lev Bezymensky affirme que le corps d’Hitler a été retrouvé par le GRU (renseignement militaire russe) le 4 mai 1945. L’autopsie confirma à l’aide des fiches de son dentiste qu’il s’agissait bien du cadavre de Hitler. L’examen révéla également que le Führer n’avait qu’un testicule.

Selon Bezymensky, Staline, obsédé par le cadavre de son ennemi, ordonna que les restes d’Hitler, enterrés secrètement en 1945, soient déterrés et inhumés à plusieurs reprises pour être enfin détruits en 1970 sous Léonid Brejnev afin que les néonazis ne puissent jamais trouver sa tombe et la transformer en sanctuaire.