10 films qui ont le festival de Cannes pour cadre, la mise en abyme de la Croisette

Topito Movies

Toutes les professions ont leur "petit malin", celui qui piège la matrice en créant une boucle spatio-temporelle imparable : on pense ainsi au chef qui nomme son restaurant "Le Restaurant" ou au photographe qui ne prend que des appareils photos en photo. Les cinéastes n'échappent pas à la règle et ceux-ci sont nombreux à s'être essayé à la mise en abyme cannoise : situer l'action de leur film pendant le plus prestigieux des festivals de film. Avec plus ou moins de succès...

1. La Cité de la Peur (1994)
LA référence en matière de comédie absurde française : souvent imitée, jamais égalée. Le film de Les Nuls raconte l'histoire d'un film infernalement mauvais et dont personne ne veut mais qui se retrouve soudainement projeté sur le devant de la scène du Festival de Cannes par la faute d'un serial killer (un quoi ?) reproduisant les crimes mis en scène. Une cascade de gags et de clins d'oeil au monde du cinéma dont on ne se lasse pas.

Cité de la Peur - Montée des marches par parodique

2. Panique à Hollywood (2008)
Un réalisateur en difficulté professionnelle et personnelle (Robert De Niro) subit l'injure suprême : sa productrice (Catherine Keener) lui ordonne de changer la fin de son film, faute de quoi elle le retirera de la compétition cannoise. La suite est assez dispensable mais offre de belles vues de la Croisette et de l'ambiance du Festival.

Panique à Hollywood - BA - Vost FR par _Caprice_

3. Femme Fatale (2002)
Une histoire de vol de bijoux qui commence par une des scènes lesbiennes les plus sensuelles du cinéma : Rebecca Romijn qui profite d'une "rencontre" torride avec Rie Rasmussen dans les toilettes du Palais des Festivals lors de la première d'Est-Ouest pour lui subtiliser une monture de diamant d'une valeur de 10 millions de dollars. La suite s'éloigne un peu de Cannes, mais la persistance rétinienne fait son effet pendant tout le film...

Femme Fatale (2002) - Official Trailer [VOST-HQ] par Eklecty-City

4. Les Vacances de Mr Bean (2007)
Comme toujours, la vie de Mr Bean est une succession de petits hasards qui l'emmène sur des chemins totalement imprévus. C'est ainsi que le personnage, parti passer des vacances tranquilles dans le sud de la France, se retrouve invité au Festival de Cannes où son film de vacances triomphe de façon assez inexplicable. Un long métrage dont le tournage put avoir lieu en raison de la grande admiration que voue Gilles Jacob à Rowan Atkinson, l'inimitable comique britannique.

LES VACANCES DE MR BEAN - Bande-annonce VF par CoteCine

5. Festival in Cannes (2002)
Une visite guidée des hauts lieux du Festival. La terrasse du Carlton, le Palais des Festivals, la Croisette, l'Hôtel du Cap : tout y passe. Et sinon, l'histoire ? Une gueguerre entre deux producteurs qui s'arrachent les services d'une actrice, l'un pour un gros rôle dans un petit film et l'autre pour un petit rôle dans un gros film. "Le dilemme quotidien du comédien", s’écriera le lecteur averti.

6. Les Vacances de Noël (2005)
Inspiré des Vacances de Mr Bean et de celles de Mr Hulot, les Vacances de Noël est un ovni belge tourné lors de l'édition 2004 du festival. Ce faux documentaire suit les aventures de Noël Godin, le célèbre entarteur wallon et Jan Bucquoy, le réalisateur du film, dans leur redécouverte des plaisirs festivaliers à l'âge de soixante ans. Acide à souhait.

7. Emmanuelle à Cannes (1980)
Après avoir fait exploser les frontières de la censure et par là même révolutionné l'industrie cinématographique, l'égérie érotique devait bien une petite visite au festival... Ce fut chose faite en 1980 avec Emmanuelle à Cannes, un spin-off de la saga réalisé par Jean-Marie Pallardy. Emmanuelle contre Cannes : le choc des monstres sacrés du cinéma...

8. Une affaire presque parfaite (1979)
Un jeune réalisateur talentueux mais peu reconnu (Keith Carradine), un magnat du cinéma italien (Raf Vallone) et sa sculpturale épouse (Monica Vitti) : le triangle amoureux dans toute sa splendeur (et sa facilité) sur fond de Festival de Cannes. Un détail assez insignifiant au final, tant l'attention est portée sur l'histoire passionnelle entre Carradine et Vitti.

9. Cannes Man (1996)
Un producteur véreux qui parie qu'il est capable d'élever au rang de star n'importe quel crétin sans talent : il y a du My fair Lady, du Pretty Woman et du Dîner de Con dans cette comédie de Richard Martini dans lequel apparaissent 80% des acteurs et cinéastes bankables de l'époque. Jugez plutôt : Johnny Depp, Jim Jarmusch, Benicio del Toro, Dennis Hopper, Bryan Singer, Kevin Pollack, John Malkovich, etc...

10. Evening in Byzantium (1978)
Toute bonne liste de film se doit de contenir un film de terroriste : ouf, il était moins une... L'action de celui-ci se déroule donc pendant la projection d'un film en compétition à Cannes, interrompue par l'irruption d'un groupuscule de preneurs d'otages revendiquant la libération de prisonnier contre la vie du public. La suite est une succession de scènes d'action manifestement pas assez réussies pour permettre à cet obscur film de passer à la posterité...

D'autres idées ?

Vous avez aimé ce top ? Découvrez les autres tops listes et classements de Topito sur le Cinéma.