Rencontre avec Blackfeet Revolution

blackfeetrevolution_yahoo

La première chose à signaler, c'est que Blackfeet Revolution n'est pas un simple duo. Evidemment, Benoît, à gauche sur le cliché, chanteur et guitariste du groupe, et Fred, à droite, le chanteur et batteur des Blackfeet, sont les deux principaux protagonistes d'une musique à leur image : échevelée, éclatante, sensationnelle, indubitablement.

Blackfeet Revolution, c'est surtout une communauté à part entière que j'ai eu la chance de rencontrer ce soir-là au Divan du Monde. Jay, technicien son du groupe, qui s'est imposé à eux comme la cerise sur un gâteau déjà au combien alléchant, et Nicolas, leur ingénieur lumière, complètement fou de leur musique, heureux et ravi de pouvoir faire partie de l'aventure.

Grégoire également, leur « ambianceur de consciences », qui essaie tant que faire se peut d'être omniprésent lors de leurs concerts, pendant lesquels il goûte avec délectation au rock puissant et singulier de ces deux rockeurs frenchy qui sonnent aussi bien, si ce n'est encore mieux, que les Anglo-Saxons.

Remy enfin, manager du groupe devant l'Eternel — et surtout vis-à-vis de la mère de Fred, pour être très exacte — qui a inscrit le groupe sur Esprit Musique aux prémices de la plateforme. « On n'est pas là par hasard, on est juste là pour la musique », précisait Nicolas au début de l'entretien ; ce à quoi nous sommes prêts à croire sans hésitation.

L'histoire de Blackfeet Revolution démarre en 2009, lorsque Fred et Benoît cessent leurs projets annexes — loin d'être considérés comme tels à l'époque — pour se concentrer uniquement sur cette formation chant-guitare-batterie qui depuis a fait du chemin (comme on vous en parlait déjà il y a quelques mois) : ils lancent d'ailleurs leur second EP le 8 octobre prochain, enregistré et produit au Sexy Studio géré par Léo Grandperret, accessoirement musicien pour le groupe AVA, qu'on ne présente plus sur Esprit Musique.

A l'aise au sein de leur réseau de musiciens (Birdy Hunt fait également partie de leur cercle de proches), Blackfeet Revolution est aussi présent sur les réseaux sociaux, sur Twitter notamment, et Remy s'est d'ailleurs attardé sur les quelques tweets fusant à leur sujet, dès leur sortie de scène : toute une communauté, qu'on vous dit !

En ce qui concerne le téléchargement, comme nombre de musiciens dans leur situation et de leur génération, Benoît et Fred ne voient aucun inconvénient à ce que leur musique soit téléchargée illégalement — leur premier EP est même disponible en libre téléchargement — mais simplement dans le but de découvrir toujours plus d'artistes.

Respecter et rendre hommage à la musique d'artistes qu'on apprécie, c'est aussi acquérir leurs albums, leurs vinyles, leurs produits finis — ou désormais céder à l'alternative assez pratique qu'est le streaming. En bons audiophiles, ils restent tout de même bel et bien attachés aux objets, même si la technologie a parfois bon dos.

Le mot de la fin est une sérénade, que dis-je, une gracieuse ritournelle qui n'a pas sa pareille à l'écrit : si vous croisez l'équipe Blackfeet Revolution au détour d'un concert ou d'un festival, demandez-leur donc de vous fredonner la chanson de la chatte et de la moustache. Pour moi.

Steffi pour l'équipe Esprit Musique.

QUIZ ANNEE 2013

Question 1

Qui chante sur le tube des Daft Punk Get Lucky ?

Options du sondage
  • Pharrell Williams
  • Julian Casalancas
  • Nile Rodgers
1
2
3
4
5