Les Kinks, Citroën et moi

The Kinks of pop..."C'est quoi cette musique ?" "Comment, tu ne la reconnais pas ? C'est la musique de la nouvelle série limitée Music Touch de Citroën"… La première fois que j'ai entendu cette pub radiophonique, j'étais en voiture, et j'ai failli en lâcher le volant. Cette série d'accords, ce riff de guitare férocement saturée, pas d'erreur, c'est "You really got me", un des tubes de ma prime jeunesse ! Doit y avoir une erreur.

Mais non, quelques jours plus tard ça a recommencé à la télé. On y voit un groupe de jeunes assis sur un banc avec un énorme et anachronique ghetto blaster, pendant qu'à l'étage une mamie excédée par la musique leur verse un seau d'eau sur la tête. Sauf que le boucan, ça ne venait pas d'eux mais bien de la voiture garée à côté, qui s'éloigne tranquillement. Bref, "You really got me", cet emblématique tube des Kinks, est devenu cinquante ans après sa création un vulgaire jingle de pub pour une marque de bagnole. "La musique Citroën", comme ils disent. Alors là je m'insurge.

Dans le temps, il m'est arrivé de conduire une 2CV (pas de DS, trop luxueux pour moi), c'est dire que je n'ai rien contre la marque aux chevrons. Et que je peux compatir aux problèmes qu'elle rencontre en ces temps difficiles, la chute des ventes, la crise et tout ça. Sauf que les Kinks, pas touche ! Pour ceux qui auraient moins de, disons, trente-cinq ans, rappelons que ce groupe, mené par Ray Davies et son frère Dave, fit tranquillement la pige aux Beatles, aux Stones et autres Who dans le swinging London des sixties. "Sunny afternoon", "Waterloo sunset", "Days", "Lola", tout ça, et bien d'autres chefs d'œuvre, c'est eux.

Et "You really got me", paru en août 64, est exemplaire à plus d'un titre : d'abord c'est le premier hit des Kinks, ensuite c'est le tout premier morceau précurseur de ce qui deviendra par la suite le hard rock, avec ce son saturé et cette suite d'accords désormais célèbre. Tout ça parce que Dave Davies, le guitariste, avait lacéré le haut-parleur de son ampli pour en transformer le son. Le groupe Van Halen ne s'y est pas trompé, offrant sur son premier album, une reprise de ce standard de rock, régulièrement cité parmi les dix plus grandes chansons du genre… reprise tout récemment par Ray Davies lui-même, en compagnie de Metallica.

Bref, M. et Mme Citroën, soyez gentils, choisissez ce que vous voulez comme musique d'aujourd'hui pour tenter d'écouler vos véhicules, de la daube électro, de la soupe r'n'b ou du rap commercial, mais laissez tranquilles les historiques vieilleries rythmées qui ne vous ont rien demandé. Et qui représentent pour une bonne partie des automobilistes mélomanes arrivés à maturité, bien plus que tout ce que vos banales berlines contemporaines peuvent leur inspirer. Do you really got me ?