CBGB le film : un casting électrique !

ressemblants... ou pas ?Initiales mythiques. Dans l'histoire du rock, le CBGB (abréviation de "Country, BlueGrass, Blues and Other Music For Uplifting Gourmandizers") fait figure de caverne d'Ali Baba punk. Ce petit club new yorkais ouvert dès 1973 en plein cœur du Bowery new yorkais, a vu défiler toute la crème des musiciens de la vague punk rock naissante : des Ramones à Mink DeVille, de Patti Smith à Television, en passant par Suicide, Blondie, les Talking Heads, Sonic Youth et bien d'autres. Une épopée électrique qui devait s'achever en 2006, date de sa fermeture définitive pour de sombres histoires de loyer.

Pourtant, ce lieu historique va revivre dès la rentrée prochaine… le temps d'un film. Un "biopic", comme on dit en franglais, consacré aux riches heures de la saga d'une salle sans qui le rock n'aurait pas été ce qu'il fut, ni fusé comme il le fit. Réalisé par Randall Miller, "CBGB" le film propose un casting éclectique et surprenant: en vrac, l'actrice suédoise Malin Akerman ("Watchmen : les Gardiens") dans le rôle de Debbie Harry, Kyle Gallner ("Sublimes créatures") dans celui de Lou Reed et Taylor Hawkins (le batteur des Foo Fighters !) dans celui d'Iggy Pop. Joey Ramone sera interprété par Joel David Moore ("Avatar", "Présumé coupable") tandis, surprise, que le rôle de Cheetah Chrome, ex chanteur trublion des Dead Boys, a été attribué au gentil Rupert Grint… oui, le Ron Weasley d'"Harry Potter" !

Le film sera projeté en octobre prochain aux Etats Unis et est toujours en attente d'un distributeur chez nous. Au fait, puisqu'on parle de lieu mythique, à quand un film français sur notre national Golf Drouot ?