Bieber, Biolay, Del Rey et autres cancans…

Une poupée latex, des lettres d'amour, un site de rencontres adultères, un vagin, une chienne malade… On en découvre des trucs pas nets sur le net. Pourtant, rien de porno là-dedans, non, on parle bien de l'actualité "musicale" de ces dernières semaines. Alors égrenons l'inventaire, digne d'un Prévert toujours vert.

La poupée latex, ce pourrait être celle de Justin Bieber, du moins un pastiche en plastique destiné aux fans bisexuels, fétichistes et pas trop regardants, une fausse réplique quasi grandeur nature du chanteur avec plein d'air dedans, dont les concepteurs, des fabricants de sex toys américains,  espèrent bien qu'elle s'arrachera pour les fêtes de Noël. L'intéressé n'a pas réagi. Gonflé.

Les lettres d'amour, ce sont celles que Mick Jagger adressa durant l'été 69 à son flirt de l'époque, la chanteuse, actrice et mannequin Marsha Hunt. Leur liaison ne dura que quelque mois, malgré la naissance d'une fille prénommée Karis. D'après certains biographes des Stones, la chanson "Brown Sugar" serait même un hommage à cette relation, pourtant demeurée discrète.  Quant aux lettres, paraît-il très lyriques et passionnées,  elles seront vendues aux enchères le 12 décembre prochain chez Sotheby's, par la chanteuse en quête de sous. Comme quoi, il faut toujours conserver son vieux courrier.

Le site de rencontres extraconjugales, c'est AshleyMadison.com, qui s'était déjà illustré en affichant des publicités exhibant nos présidents de la république couverts de rouge à lèvres. Cette fois, le site canadien aurait tenté d'utiliser l'image de Benjamin Biolay, considéré comme l'archétype de l'amant idéal, lui proposant même d'en devenir l'ambassadeur, avec un juteux contrat à la clé. Ce qu'a farouchement refusé l'auteur de "La Superbe" en menaçant de porter plainte. C'est vrai que son dernier album s'intitule "Vengeance"…

Le vagin, c'est celui de Lana Del Rey, un détail anatomique qui a récemment défrayé Lana colad'avantage la chronique que l'organe vocal de sa propriétaire. Dans "Cola", un inédit proposé dans la réédition de l'album "Born to die", la chanteuse affirme que, je cite, "my pussy tastes like Pepsi Cola". Devant les réactions éberluées, elle a cru bon d'expliquer que c'est son petit ami écossais qui lui avait révélé cette goûteuse particularité . Un vrai scoop, pour ceux qui croyaient que la spécialité de là bas, c'était plutôt le whisky.

Enfin, la chienne malade, c'est celle de Fiona Apple, qui a décidé d'annuler sa tournée en Amérique Fiona et Janetlatine pour demeurer au chevet de son animal de compagnie. Expliquant même que Janet, c'est le prénom dudit cabot, "a été la relation la plus durable de ma vie d'adulte. Elle est ma meilleure amie, ma mère, ma fille, ma bienfaitrice, elle m'a appris ce qu'était l'amour …" On peut ricaner, moi je trouve ça touchant. Preuve que pour aimer bien, il suffit parfois d'y mettre du chien.