Blog Louisiane. De Paris à La Nouvelle-Orléans en temps de pandémie

·2 min de lecture

Rudy Bazenet est notre nouveau blogueur aux États-Unis. Il raconte son odyssée, ou comment il a réussi à rallier Paris à La Nouvelle-Orléans en temps de pandémie, en passant par les montagnes de Genève et les sables de Dubaï.

Les cloches de Jackson Square retentissent au loin. Il est 18 heures et mon appartement baigne dans une lumière délicieusement orangée, émanant des grandes fenêtres de mon appartement du Vieux Carré. Cela fait plus de six mois que j’ai quitté la France pour venir m’installer à La Nouvelle-Orléans. Alors que mon esprit s’égare, je remarque quelques livres posés négligemment sur la table du salon. Leurs couvertures aux teintes habituellement claires semblent s’enflammer sous la lumière du soleil couchant. Parmi eux figure un ouvrage dont je viens d’achever la relecture : L’Odyssée. Un sourire se dessine sur mon visage. Dans cette atmosphère iridescente propice à la distorsion, je me sens comme une envie de faire un retour dans le temps et de vous conter mon long et périlleux voyage de Paris à La Nouvelle-Orléans – ma propre odyssée.

Première bataille

Paris, septembre 2019. Une première bataille aux contours particulièrement épiques s’annonce : obtenir un visa pour les États-Unis. Mon conjoint américain et moi vivons alors à Paris et avons pris la décision, quelques semaines auparavant, de partir nous installer à La Nouvelle-Orléans. Retour aux sources pour lui ; nouvelle aventure d’expatriation pour moi. Notre projet ? Créer une fondation culturelle visant à incarner et à faire vivre la francophonie louisianaise, notamment dans sa projection à l’international. La suite logique d’une initiative personnelle ayant conduit, un an auparavant, à l’adhésion de la Louisiane à l’Organisation internationale de la francophonie – épopée d’un autre genre, dont je vous conterai chaque détail prochainement.

Me voici donc rendu, par un beau matin de septembre, dans l’interminable file d’attente de mon bureau de poste, où la moitié de Paris semble s’être donné rendez-vous. J’en profite pour admirer une dernière fois, avec une fierté non dissimulée, l’enveloppe contenant mon dossier et l’ensemble

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles