Blog Dublin. Achats et mode de vie : comparaison avec la France

·2 min de lecture

Même si la vie quotidienne dans la capitale irlandaise ressemble sous de nombreux aspects à celle des villes françaises et européennes, pas mal de choses ont surpris notre blogueuse depuis qu’elle s’est installée à Dublin. Revue de détail.

Mes premières surprises, je les dois à la vie nocturne dublinoise. Lors de la réouverture des boîtes de nuit, en octobre dernier, il était impossible de mettre un pied sur le dancefloor sans avoir effectué une réservation au moins une semaine à l’avance. Et lorsqu’un “Sold out” (“complet”) n’était pas affiché sur le site Internet, c’était sur l’âge que ça bloquait… Ici, certains clubs n’ouvrent que pour les 21 ans et plus et parfois même seulement pour les 23 ans et plus. Mais maintenant, il n’est plus question de réfléchir à cela : à cause de la pandémie, les boîtes de nuit ont dû de nouveau fermer leurs portes (au moins jusqu’au 9 janvier).

Les restaurants subissent aussi les nouvelles restrictions. Il n’est désormais plus question d’y aller après 20 heures : c’est l’heure à laquelle ils doivent fermer (au moins jusqu’au 30 janvier). Mais pour les Irlandais, ce n’est pas vraiment un problème car ils sont nombreux à dîner aux alentours de 18 heures. En Irlande, l’équivalent de notre journal télévisé de 20 heures commence d’ailleurs à 18 heures.

À lire aussi: Témoignage. À Dublin, prendre le bus tourne au casse-tête

Achats alimentaires

En ce qui concerne la nourriture, la présence des enseignes Lidl, Aldi ou encore Dealz m’a très vite confortée dans ma recherche des produits les moins chers.

S’il ne faut SURTOUT pas s’attendre à être satisfait du rayon fromage, les produits sont plutôt très ressemblants à ceux que l’on retrouve en France. Je n’ai, par contre, pas pu trouver certains aliments ou boissons, comme le sirop de grenadine ou les compotes de fruits. Il est vrai que ce n’est pas le produit le plus indispensable mais ici, les gourdes s’achètent à l’unité et à des prix exorbitants. Vous les trouverez au milieu des aliments pour enfants et non dans le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles