Comment la blockchain pourrait aider à rallonger la durée de vie à 120 ans ?

·1 min de lecture

Véritable serpent de mer de la science, le prolongement de la durée de vie humaine n'en finit pas de tracasser les scientifiques du monde entier. Pourtant, une technologie sur laquelle on n'aurait pas parié dans ce domaine, la blockchain, pourrait bien permettre d'effectuer des avancées notables. La blockchain pour augmenter notre espérance de vie ? Oui, oui, vous avez bien lu !

En tout cas, c'est le projet de la Longevity Science Foundation, une organisation à but non lucratif suisse. Lancé par un consortium de cliniciens, de plusieurs institutions de recherche et de spécialistes en biotechnologies, cet organisme vise à dépenser plus d'un milliard de dollars au cours des dix prochaines années. Son but ? Trouver un moyen d'allonger la durée de vie pour atteindre les 120 ans.

Santé et intelligence artificielle : quelle révolution nous attend ?

La fondation souhaite financer la recherche, les projets et les institutions en rapport avec la blockchain, mais aussi d'autres technologies pour entrouvrir de nouveaux horizons. Quant à savoir comment la technologie peut aider la recherche en soins de santé, Garri Zmudze, directeur associé de LongeVC, a sa propre idée. « Si elle est associée à l'IA, la blockchain peut débloquer des centaines de téraoctets de données hospitalières non structurées pour une analyse plus approfondie », a-t-il déclaré à Cointelegraph.

 La technologie de la blockchain réserve encore quelques surprises quant à son utilisation, notamment sur la longévité et l'espérance de vie. © De Visu, Adobe Stock
La technologie de la blockchain réserve encore quelques surprises quant à son utilisation, notamment sur la longévité et l'espérance de vie. © De Visu, Adobe Stock

Objectif : souffler 120 bougies !

Développée à partir de 2008, la blockchain est en premier lieu une technologie de stockage et de transmission d'informations. Elle offre de hauts standards de transparence et de sécurité car elle fonctionne sans organe central de contrôle. Plus concrètement, elle permet à ses utilisateurs de partager des données sans passer par un intermédiaire externe.

Le vieillissement est-il irréversible ?

La blockchain permettrait...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles