Publicité

Blocage de Sciences Po par des propalestiniens : Mélenchon accuse Attal d'avoir relayé un « fake de l'extrême droite »

Le Premier ministre devrait s'occuper de gouverner au lieu de faire le CPE de Sciences po et de relayer les campagnes de fake de l'extrême droite. Un peu de maturité ne serait pas de trop », a tweeté Jean-Luc Mélenchon ce matin du 14 mars.

En cause : Gabriel Attal a annoncé, le 13 mars devant le conseil d'administration de Sciences Po, que son gouvernement allait saisir la justice, après qu'une étudiante de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) s'est vu refuser l'accès à l'amphithéâtre principal de la grande école, lors du blocage de celui-ci par des militants pro-palestiniens.

À lire aussi Blocage de Sciences Po par des propalestiniens : l'exécutif monte au créneau

Or, pour Jean-Luc Mélenchon, ce refoulement d'une étudiante « n'a pas eu lieu ». Pour étayer cette affirmation, le chef de file des Insoumis a relayé sur X une capture d'écran d'une partie d'un article de BFM TV, indiquant : « Dans les colonnes du Parisien ce mercredi 13 mars, l'étudiante qui a été "bloquée" à l'entrée d'une salle de Sciences Po Paris lors d'une mobilisation pro-palestinienne explique avoir pu entrer dans la salle. Elle affirme "ne pas avoir entendu"...


Lire la suite sur LeJDD