Blocage parlementaire: Mélenchon appelle Borne à se soumettre à un vote de confiance des députés

Jean-Luc Mélenchon a appelé mardi Elisabeth Borne à se soumettre à un vote de confiance des députés, assurant que la cheffe de gouvernement n'avait aujourd'hui "aucune légitimité" pour gouverner, alors qu'Emmanuel Macron a refusé sa démission dans la matinée.

"Madame la Première ministre, vous devez venir ici et solliciter le vote des députés pour avoir la confiance", a déclaré Jean-Luc Mélenchon depuis l'Assemblée nationale, devant la presse. Un peu plus tôt dans l'après-midi, il a affirmé: "Cette femme n'a aucune légitimité, zéro! Nous sommes en train de perdre notre temps, jusqu'à ce qu'elle parte."

Un vote pas obligatoire en l'espèce

Le vote de confiance n'est pas obligatoire pour un nouveau gouvernement, non plus qu'une déclaration de politique générale. Mais selon Guillaume Tusseau, professeur à l'école de droit de Sciences Po, elle reste "intuitivement attendue du Premier ministre".

Jean-Luc Mélenchon, chef de file des Insoumis mais qui n'est plus député, accueillait mardi les quelque 75 députés de La France insoumise, alors que la majorité des quelque 150 députés de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) effectuaient également leur arrivée à l'Assemblée nationale.

Les principaux partis d'opposition, y compris LR, ont déjà affirmé qu'ils ne voteraient pas la confiance au gouvernement d'Elisabeth Borne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Jean-Luc Mélenchon Premier ministre ? Ça a été un rêve. Il doit s’inventer maintenant un autre destin"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles