Publicité

Blocage de Paris: comment les agriculteurs organisent la logistique

En France, le mouvement de colère des agriculteurs gagne la capitale, Paris. Le syndicat des Jeunes Agriculteurs et celui de la FNSEA dans le bassin parisien appellent à un blocus de la capitale française à partir de ce lundi, 14 heures. Les syndicats des départements limitrophes sont invités à les rejoindre. Un autre syndicat, celui de la Coordination rurale dans Lot-et-Garonne, au sud de la France, appelle lui à bloquer les accès du marché de Rungis, près de Paris... C'est le plus grand marché de produits agricoles au monde qui approvisionne tout Paris. Et pour mener de telles actions, agriculteurs et syndicats se sont organisés.

Rungis, depuis le Lot-et-Garonne, cela signifie traverser la France du sud vers le nord, 700 km, un trajet de 15h00 et une sacrée organisation pour tenir la cadence, explique Aurélie Armand, directrice du syndicat de la Coordination rurale du Lot-et-Garonne : « On a des fournisseurs de carburant qui vont nous suivre pour qu'on puisse refaire le plein de tracteurs.

Cinquante tracteurs au départ. Une arrivée espérée mardi 12h00, si aucun pépin n'intervient d'ici là, mais tout a été anticipé : « On a des transporteurs qui vont aussi nous suivre, qui nous proposent des mécanos, par exemple les mécanos qu'on peut avoir des pannes sur la route. »

À lire aussiLes syndicats d'agriculteurs FNSEA et JA du bassin parisien annoncent «un siège de la capitale» dès lundi

Et cet éleveur laitier prévient, avec cette option, on peut tenir longtemps.


Lire la suite sur RFI