Blocage des lycées : les élèves réclament le contrôle continu au bac

Après les nombreux blocages de lycées qui ont émaillé la journée du lundi 3 mai, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a affirmé être ouvert à de nouveaux aménagements concernant les épreuves de philosophie et du grand oral en présentiel, pour le baccalauréat. Mais les lycéens persistent : ils désirent l’application du contrôle continu pour ces deux épreuves. Mardi matin, un barrage filtrant a été instauré à l’entrée du lycée public de Vandœuvre-Lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle. Des lycéens indignés Les lycéens organisateurs n’entendent rien lâcher. "Moi, je n’ai pas de prof de philosophie depuis novembre et on veut nous faire passer l’épreuve de philo ? Je trouve ça complètement ridicule", s’insurge une jeune fille. Une autre élève pointe du doigt les inégalités qui se sont accrues avec les confinements. "Physiquement, ça ne va pas, moralement, ça ne va pas et ce n’est pas possible de continuer comme ça", enchaîne un jeune homme.