Blocage du canal de Suez: pourquoi la Russie se frotte les mains

Claire Tervé
·.
·1 min de lecture
Images satellites de l'Ever Given bloqué dans le canal de Suez (Photo: -AFP)
Images satellites de l'Ever Given bloqué dans le canal de Suez (Photo: -AFP)

CANAL DE SUEZ - Quand le malheur de l’Ever Given fait jubiler la Russie. Les efforts se poursuivent ce vendredi 26 mars pour dégager un porte-conteneurs de 400 mètres de long coincé depuis quatre jours en travers du canal de Suez, cette voie cruciale pour le fret maritime, durement affecté.

Le 26 mars, une opération visant à “renflouer le navire” appartenant à la compagnie taïwanaise Evergreen Marine Corp (dont le nom apparaît sur la coque du bateau) “n’a pas réussi”, précise la Bernhard Schulte Shipmanagement (BSM), compagnie basée à Singapour qui assure la gestion technique du navire, ajoutant que “deux remorqueurs supplémentaires de 220 à 240 tonnes” arriveront d’ici le 28 mars pour aider à la remise à flot du navire.

La société mandatée pour le “sauvetage” de l’Ever Given s’est montrée prudente, évoquant “des jours voire des semaines” pour la reprise du trafic sur le canal, qui voit passer, selon les experts, près de 10% du commerce maritime international. Un incident qui, certes, chamboule le commerce maritime, mais a de quoi faire sourire la Russie.

Moscou vante les mérites de la voie maritime Nord-Est

L’accident de l’Ever Given, survenu mardi 23 mars possiblement en raison de vents violents combinés à une tempête de sable selon différentes sources, a entraîné des embouteillages massifs. Selon la revue spécialisée Lloyd’s list, plus de 200 navires sont actuellement bloqués aux deux extrémités et dans la zone d’attente située au milieu du canal, entraînant d’importants retards dans les livraisons de pétrole et d’autres produits, avec une brève ré...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.