Blizzard au Canada: les images d'une ville figée dans la glace après le passage de la tempête

Les bords du lac Érié, au Canada, après le passage de la tempête. - @NickIwanyshyn
Les bords du lac Érié, au Canada, après le passage de la tempête. - @NickIwanyshyn

Vents violents, froid polaire et importantes chutes de neige... Après les États-Unis, la tempête hivernale n'a pas épargné son voisin et a touché le Canada. La province de l'Ontario, dans le Sud-Est, a été particulièrement affectée avec des températures ressenties descendues à près de -40°C.

Alors que les conditions météorologiques s'améliorent, les habitants découvrent l'ampleur du phénomène dans des paysages impressionnants. À Fort Erié, sur les bords du lac du même nom, la ville s'est figée dans la glace.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les vagues ont figé sur les maisons

Le "blizzard du siècle" a d'ailleurs donné un nouveau sens au quartier de Crystal Beach, complètement cristallisé dans la neige et la glace après le passage de la tempête, des toits des maisons jusqu'à la route.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le vent était tel que des vagues du lac ont submergé les habitations. Avec le froid polaire, elles se sont figées sur l'avant des maisons, les recouvrant d'un manteau blanchâtre, à l'aspect mousseux.

"(Les vagues) arrivaient par-dessus le mur, elles faisaient probablement trois ou cinq mètres de haut", raconte à CTV News Toronto Derek Tupling, un habitant de longue date de Crystal Beach.

"Ensuite, l'eau a gelé à l'arrière des maisons, donc du haut des maisons jusqu'en bas. Donc, vous pouvez juste imaginer le volume et la force de l'eau qui remonte par-dessus le mur pour le frapper et ensuite geler instantanément", poursuit-il.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Bombe cyclonique" près des lacs

Les zones près des lacs et des points d'eau sont particulièrement vulnérables face à cette tempête historique. En effet, c'est la superposition d'une masse d'air froid avec une masse d'air plus chaud comme celle au-dessus des eaux qui explique ce phénomène de "bombe cyclonique".

Sur l'autre rive du lac Érié, dans la ville de Buffalo, aux États-Unis, au moins 31 personnes sont mortes, prises dans le froid glacial et le blizzard rendant la circulation quasi-impossible.

Article original publié sur BFMTV.com