Bleus : silence, ça pousse !

La question est tombée entre le déclenchement d'une alarme incendie, un "no comment" lâché au sujet de l'un de ses anciens coéquipiers devenu chômeur et un échange sur la collection d'armes d'une équipe de France que son vice-capitaine, Raphaël Varane, est venu décrire dimanche comme "imprévisible". Imprévisible, car aujourd'hui en possession d'armes lui permettant de changer de visage comme de chemise, ce qui la place déjà dans un tiroir assez unique au moment de ranger les différentes équipes lancées dans ce Mondial. Le patron de la colonne défensive des Bleus venait de s'essuyer le front et un présent lui a proposé de faire un jeu des différences entre l'équipée de 2018 et celle de 2022. Varane a alors choisi de prendre une nouvelle feuille : "Je pense qu'il faut éviter de faire trop de comparaisons. C'est un autre moment. La difficulté d'une Coupe du monde, c'est de répondre présent sur…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com