Bleus: Mbappé indispensable, Camavinga dispensé, Thuram nouvel appelé

Jérémy TALBOT et Antoine MAIGNAN
·4 min de lecture
Kylian Mbappé avec la France contre la Croatie, le 14 octobre 2020 à Zagreb en Ligue des nations

Bleus: Mbappé indispensable, Camavinga dispensé, Thuram nouvel appelé

Kylian Mbappé avec la France contre la Croatie, le 14 octobre 2020 à Zagreb en Ligue des nations

Amoindri par une blessure, Kylian Mbappé fait pourtant partie des Bleus appelés jeudi par Didier Deschamps pour le dernier rassemblement de 2020, une liste où apparaît pour la première fois l'attaquant Marcus Thuram, fils de l'ex-international Lilian, mais pas Eduardo Camavinga laissé aux soins.

Le sélectionneur des champions du monde n'a modifié sa liste que par petites touches par rapport au précédent stage d'octobre, où les portes de l'équipe de France s'étaient ouvertes pour Houssem Aouar, un mois après les premiers pas de Dayot Upamecano et Eduardo Camavinga.

Ces trois-là ne seront pas à Saint-Denis mercredi contre la Finlande en préparation des dernières joutes de Ligue des nations, à Lisbonne le samedi 14 contre le Portugal pour la grande finale de la poule, puis contre la Suède le mardi 17 dans le huis clos du Stade de France.

Mardi, Camavinga soufflera ses 18 bougies loin de Clairefontaine, la faute à une blessure musculaire qui le contraint au repos depuis plusieurs jours avec Rennes.

Les absences d'Aouar et Upamecano, 22 ans tous deux, répondent davantage à des logiques sportives. Le milieu lyonnais paye son manque de régularité et est remplacé par son ex-coéquipier Nabil Fekir, désormais au Betis. Quant au défenseur de Leipzig, il traverse une "période qui est moins bien", selon Deschamps.

- Surprise Thuram -

Si le sélectionneur ne l'écarte pas de son radar, il a préféré offrir une des 26 places de son groupe à Marcus Thuram, fils de l'ex-défenseur international Lilian Thuram, ancien compagnon de route de Deschamps sous le maillot bleu et champion du monde 1998.

Convoqué à la surprise générale à sept mois de l'Euro, l'avant-centre du Borussia Mönchengladbach (23 ans) est "passé au niveau supérieur" depuis son départ en 2019 de Guingamp, "il a cette capacité de créer des différences avec beaucoup de puissance, de percussion", a noté Deschamps jeudi devant la presse.

Son coéquipier Alassane Pléa (une sélection en novembre 2018) n'a lui pas eu la chance d'être appelé, ni le défenseur central de Séville Jules Koundé.

Le sélectionneur était confronté à un choix complexe concernant sa star Kylian Mbappé, incontournable en sélection mais à l'infirmerie en raison d'une gêne musculaire. Il a finalement décidé de le convoquer pour ce rassemblement de trois matches en l'espace d'une semaine, au risque de provoquer un conflit diplomatique avec le Paris SG et l'entraîneur Thomas Tuchel.

"Je comprends la position des entraîneurs, il n'y a pas de conflit à avoir avec qui que ce soit", a balayé Deschamps, fidèle à sa "ligne de conduite" consistant à privilégier l'intérêt de la sélection et celle du joueur.

Le prodige de Bondy fera très probablement l'impasse sur l'amical contre la Finlande mercredi. Mais Deschamps conserve l'espoir de le voir rétabli à Lisbonne le 14 novembre pour la manche retour décisive contre le Portugal (0-0 à l'aller), co-leader du groupe avec les Bleus.

- Liste de 26 joueurs -

A Clairefontaine lundi, Mbappé retrouvera d'autres habitués du "Château", comme Hugo Lloris, Raphaël Varane, Paul Pobga, N'Golo Kanté, Antoine Griezmann et Olivier Giroud, mais pas son ami Ousmane Dembélé, qui devra patienter au moins jusqu'à mars pour retrouver le groupe France après deux ans d'absence, malgré son récent regain de forme à Barcelone.

Presnel Kimpembe comptera lui parmi les défenseurs appelés, avec Benjamin Pavard et Lucas Hernandez, les champions du monde du Bayern Munich qui viendront de Bavière avec l'ailier Kingsley Coman.

Pour le reste, les joueurs présents en octobre conservent leur place, à l'instar du défenseur Lucas Digne, des milieux Adrien Rabiot, Corentin Tolisso et Steven Nzonzi, et des attaquants Anthony Martial et Wissam Ben Yedder. Le défenseur du Real Madrid Ferland Mendy est lui absent.

Deschamps va maintenant croiser les doigts pour qu'aucun international ne se blesse ce week-end en club ou ne soit rattrapé par le Covid-19, comme l'ont déjà été Mandanda, Dubois, ou encore Pogba durant les stages précédents.

Pour anticiper tout forfait de dernière minute, le sélectionneur a convoqué 26 joueurs, soit trois de plus par rapport à ses habitudes d'avant la pandémie. Cela permet au gardien bordelais Benoît Costil, notamment, de retrouver les Bleus.

jta-ama/jed/dif