Des Bleus dans l’inconnu, des studios dans le vent... La Coupe du monde au jour le jour

© REUTERS/Bernadett Szabo

Le coin des Bleus

« Pas d’anxiété, du calme et de la sérénité. » C’est le message qu’est venu délivrer Didier Deschamps à 24 heures du premier match de la compétition face à l’Australie. Le sélectionneur s’est même autorisé une plaisanterie à propos d’Oliver Giroud pour ramener le sourire, évanoui depuis le forfait de Karim Benzema. A ses côtés au centre des médias, Hugo Lloris a envie de croire que « l’équipe continue d’avancer ». C’est finalement le sélectionneur australien Graham Arnold qui a le plus évoqué l’absence du Ballon d’or, se disant « triste ».

Lire aussi - Didier Deschamps et Guy Stéphan au JDD : « Entre nous, un regard suffit »

Souriant, DD a évoqué le leadership qui ne se réinvente pas « en claquant des doigts » et l’évolution de Kylian Mbappé depuis la campagne de Russie. Nulle indication, en revanche, sur la tactique qui sera employée mardi. Du positionnement d’Antoine Griezmann, plus ou moins reculé, dépendra en effet le schéma tricolore. Raphaël Varane est « apte » mais Ibrahima Konaté devrait commencer. Un autre feuilleton qui dure… De son côté, le capitaine a noté « le mental à toute épreuve » des adversaires, invité ses partenaires à se méfier de leurs coups de pied arrêtés et de leurs transitions offensives. Il y a quatre ans à Kazan, les « Socceroos » avaient gêné les Bleus, qui s’en étaient tirés sur un but chanceux de Paul Pogba (2-1). Mais on a déjà assez parlé des absents.

Le programme de mardi

Argentine-Arabie saoudite (11 heures, beIN), groupe C

D...


Lire la suite sur LeJDD