Bleus: forfaits d'Hugo Lloris et Théo Hernandez pour le stage de septembre

Le capitaine des Bleus Hugo Lloris, blessé, est forfait pour les matches contre l'Autriche et le Danemark, à l'instar du défenseur Théo Hernandez, a annoncé lundi la Fédération française (FFF), qui les a remplacés par le gardien Alban Lafont et le latéral Lucas Digne.

Selon la FFF, Hugo Lloris souffre d'une blessure à la cuisse droite diagnostiquée lundi matin à Clairefontaine, centre d'entraînement de l'équipe de France, tandis que Theo Hernandez a été victime d'une déchirure à l'adducteur droit.

Ce sont deux nouveaux coups durs pour le sélectionneur Didier Deschamps dont le groupe a été affaibli par une vague de blessures avant ce rassemblement de septembre, marqué par deux matches de Ligue des nations contre l'Autriche jeudi et au Danemark dimanche.

En plus de l'absence de Paul Pogba, convalescent après son opération du genou droit, il manque d'autres indéboulonnables comme Presnel Kimpembe, Lucas Hernandez, N'Golo Kanté, Kingsley Coman et Karim Benzema.

La déveine s'est poursuivie en fin de semaine: Adrien Rabiot, pas remis d'une blessure musculaire, a cédé sa place à Boubacar Kamara... lui-même blessé vendredi et contraint au forfait, remplacé par Jordan Veretout.

Alban Lafont (Nantes), préféré à l'historique Steve Mandanda qui a pourtant retrouvé du temps de jeu à Rennes, est attendu à Clairefontaine lundi dans la journée, a précisé la FFF, de même que Lucas Digne (Aston Villa).

- Varane capitaine ? -

Lafont devrait s'intégrer à la hiérarchie des gardiens établie par Deschamps, où Mike Maignan, solide portier de l'AC Milan, fait figure de doublure privilégiée du capitaine Lloris (139 sélections). Et le brassard de capitaine pourrait échoir à Raphaël Varane.

Lucas Digne, lui, est un revenant, présent dans le groupe des Bleus lors de plusieurs compétitions internationales, mais pas au Mondial-2018.

La présence de ces nouveaux visages est directement liée à cette cascade de blessures, avec les convocations de quelques novices comme les Monégasques Benoît Badiashile, Youssouf Fofana ou Randal Kolo Muani.

Badiashile supplée numériquement Kimpembe et Lucas Hernandez, défenseurs centraux gauchers comme lui, en doublant Clément Lenglet (15 sélections), au temps de jeu retrouvé à Tottenham. Fofana a aussi grillé la politesse à des milieux déjà capés et retrouve son ancien binôme monégasque Aurélien Tchouaméni, désormais au Real Madrid.

Le troisième novice, Randal Kolo Muani, est peut-être celui qui a le plus à gagner à deux mois du Mondial-2022 au Qatar (20 novembre-18 décembre), où les Bleus défendront leur couronne planétaire conquise en 2018 en Russie.

jed/lh/jde