Blessés par balles à Stains : levée de la garde à vue des deux policiers

·1 min de lecture

Le parquet de Bobigny a annoncé mardi la levée de la garde à vue de deux policiers qui avaient grièvement blessé par balles deux personnes à Stains, dans la nuit de dimanche à lundi, lors d'une intervention filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux. Les deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Stains (Seine-Saint-Denis) avaient été placés en garde à vue lundi après-midi pour "tentative d'homicide volontaire" dans le cadre de l'enquête menée par l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) sur l'usage de leurs armes à feu. Un troisième policier avait également été entendu comme témoin. 

Une information judiciaire bientôt ouverte

"Les premiers éléments de cette enquête (...) ont conduit le parquet à écarter l'intention d'homicide. Il a été mis fin à la garde (à vue) des policiers à 15h15", a annoncé le parquet dans un communiqué. "Une information judiciaire sera ouverte dans les prochains jours", précise le ministère public.

Me Yassine Bouzrou, avocat du jeune homme blessé par les tirs, a indiqué à l'AFP avoir déposé plainte pour "tentative d'homicide volontaire" et "faux en écriture publique", ainsi qu'une demande de dépaysement, confirmant une information de Médiapart. "Les policiers ont mis en avant la légitime défense, ce n'est pas ce que je vois sur les images", a déclaré l'avocat. "Lorsque l'on tire à huit reprises sur un véhicule à l'arrêt, je ne vois pas où est la légitime défense", a ajouté Me Bouzrou.

Lundi vers 01h30, les deux policiers ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles