Blessé lors du 13-Novembre, le rugbyman Aristide Barraud raccroche les crampons

franceinfo
Blessé lors du 13-Novembre, le rugbyman Aristide Barraud raccroche les crampons

Le rugbyman français Aristide Barraud annonce, vendredi 28 avril, qu'il met un terme à sa carrière, dans un texte (en italien) publié par le club de Mogliano (Italie). L'ancien du Stade français avait été touché par trois balles de Kalachnikov, devant le restaurant Le Petit Cambodge, lors des attentats du 13-Novembre. La première avait perforé un poumon, la seconde avait touché sa cuisse gauche et la troisième avait explosé avant de l'atteindre, mais des fragments avaient pénétré dans sa jambe gauche. Depuis, le joueur se battait pour retrouver son meilleur niveau. En vain.

>> Aristide Barraud : "Il m’a mis en joue, j’ai réagi comme sur un terrain"

"Depuis trois mois, je vois que mon corps n'accepte plus l'effort physique et m'envoie des signaux négatifs", résume le joueur, dans le texte publié par son club. Des examens complémentaires ont révélé des complications, liées aux soins nécessaires pour le sauver après l'attentat.

J'ai commencé à avoir peur pour ma vie. En retournant jouer, je risque objectivement la mort. Et mourir sur le terrain, devant mes amis et ceux qui m'aiment, ne me semble pas du tout une bonne idée.

Aristide Barraud

dans un communiqué

"Je n'aurai pas de regret"

"C'est un monde parallèle, comme si ce n'était pas la vraie vie", expliquait-il, en mars 2016, dans un entretien à L'Equipe, alors qu'il s'apprêtait à passer sur la table d'opération, pour la quatrième fois. "[Mon histoire] n’en est qu’au tout début je pense. Je dois rattraper le train du très haut-niveau que j’ai vu s’échapper", confiait-il encore en novembre dernier, dans Le Parisien, alors qu'un documentaire, Alice et Aristide, était diffusé sur la chaîne L'Equipe.

Dans son texte, Aristide Barraud raconte sa fierté d'avoir (...) Lire la suite sur Francetv info

Grande-Bretagne : opération antiterrorisme à Londres
Police scientifique : "Nous sommes de plus en plus sollicités", "même sur les drames de la vie courante"
Égypte : la visite du pape François
Aisne : un homme condamné à un mois de prison ferme après avoir volé 20 centimes devant la gendarmerie
Patrick Amoyel, psychanalyste spécialiste du jihadisme, mis en examen et écroué pour viols

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages