Blanquer estime que les enfants se contaminent surtout en famille et non à l'école

·2 min de lecture

Le ministre de l'Education nationale a indiqué vendredi matin que les tests salivaires réalisés à l'école montrait «un taux de contamination en moyenne d'environ 0,5%» et a estimé que ce «n'est pas du tout à l'école que (les enfants) se sont contaminés, ils se sont contaminés en famille». 

Des mesures de confinement ont été annoncées jeudi soir dans 16 départements d’Ile-de-France, des Hauts-de-France et de Normandie. Contrairement au premier confinement de la France au printemps 2020, les écoles resteront ouvertes dans ces zones. Le gouvernement espère à tout prix maintenir les écoles ouvertes, pour permettre aux enfants une meilleure prise en charge éducative et libérer les parents de faire la classe, tout en télétravaillant ou en devant poser des jours de congés.

Invité de BFM TV vendredi matin, le ministre de l’Education nationale a rassuré. «Le virus existe partout dans la société (…) Les enfants qui sont contaminés, la plupart du temps quand on remonte la chaîne de contamination, c'est pas du tout à l'école qu'ils se sont contaminés, ils se sont contaminés en famille. C'est plutôt qu'ils peuvent éventuellement contaminer à l'école quand ils arrivent de leur famille», a–t-il déclaré. «On a un protocole beaucoup plus strict à l'école, et ça a une vertu pédagogique puisqu'ensuite les enfants sont ambassadeurs de ces protocoles stricts dans le reste de la société», a-t-il encore fait valoir encore.

"Tester à l'école permet de remonter et de casser des chaînes de contamination qu'on ne casserait pas sinon"

Il a également vanté la politique de tests salivaires mises en place dès le retour des vacances d’hiver. «Le fait qu'on les teste à l'école permet de remonter et de casser des chaînes de contamination qu'on ne casserait pas sinon», a ajouté le ministre de l’Education nationale. Les premiers retours de ces tests salivaires mettent en évidence «un taux de contamination en moyenne d'environ 0,5%» à l'école, a annoncé Jean-Michel Blanquer, tandis que près de 300.000 tests salivaires – qui se font sur la(...)


Lire la suite sur Paris Match