Blanchiment, faux et usage de faux… Ladj Ly en garde à vue

·2 min de lecture

Le réalisateur des Misérables, Ladj Ly a été placé en garde à vue, mardi 9 février 2021, pour "blanchiment, abus de confiance, abus de biens sociaux, faux et usage de faux", révèle, mercredi 20 Minutes, de source judiciaire. L'association du cinéaste césarisé, La Cité des Arts Visuels, est visée, depuis février 2020, par une enquête préliminaire pour "abus de confiance" et "blanchiment".

Si la garde à vue de Ladj Ly a été levée mercredi après-midi, le Service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis poursuit ses investigations. Selon 20 Minutes, l'enquête aurait débuté après un signalement à Tracfin, le service rattaché à Bercy, chargé de la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Au cœur des investigations : des transactions entre différentes sociétés et ramifications.

>> A lire aussi - A Cannes, le cri d'alarme du Français Ladj Ly sur le sort des banlieues

Fin janvier, Le Parisien annonçait que des perquisitions avaient été menées au siège de l'association, situé à Montfermeil (Seine-Saint-Denis), ainsi qu'au domicile du réalisateur. Les enquêteurs chercheraient à découvrir si les subventions dont bénéficient l'organisme ont servi à financer d'autres activités. Selon le quotidien francilien, plus de 200.000 euros sont soupçonnés d'avoir été détournés. "C'est une affaire compliquée parce qu'il n'y a aucune comptabilité. Il faut tout éplucher", expliquait alors une source proche du dossier.

>> A lire aussi - Patrick Balkany en garde à vue pour une nouvelle affaire de détournement

Le réalisateur du film Les Misérables, ainsi que son frère, président de l'association, réfutent les faits qui leur sont reprochés. "Mes clients nient toute malversation. Ils ont été avertis par des partenaires de cette enquête, et nous avons écrit au procureur de la république pour demander à être entendus. Nous n'avons pas de nouvelle depuis. Une telle enquête peut mettre en danger certains projets et le développement d'autres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'OMS recommande le vaccin AstraZeneca pour les plus de 65 ans
Contre les variants, le gouvernement adopte de nouvelles restrictions
La Chine place sa sonde Tianwen-1 en orbite autour de Mars, une première
Le taux de Français "réellement" vaccinés, département par département
Maison squattée à Toulouse : solidarité mais impuissance autour du retraité