Blanchiment : la décision concernant Patrick et Isabelle Balkany rendue le 22 avril

LExpress.fr
Le parquet a requis contre le couple des peines de prison ferme et dix ans d'inéligibilité.

Bientôt le denier épisode du procès pour blanchiment aggravé de fraude fiscale. La cour d'appel de Paris rendra le 22 avril sa décision dans le dossier visant Patrick et Isabelle Balkany, édiles de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. 

LIRE AUSSI >> Procès pour fraude fiscale : la saga Balkany, saison II 

Mardi, le parquet général a requis contre le couple des peines de prison ferme et dix ans d'inéligibilité, mais renoncé à demander l'incarcération immédiate du maire, pour des raisons médicales. Les Balkany attendent par ailleurs le 4 mars une décision de cette même cour dans le volet fraude fiscale de ce dossier. 

Pour sanctionner "une des plus graves atteintes à la probité", le parquet général a demandé cinq ans de prison, dont un an avec sursis et dix ans d'inéligibilité contre le maire de cette commune cossue de l'ouest parisien, qu'il dirige presque sans discontinuer depuis 1983. 

Nouvelle demande de mise en liberté

Les avocats généraux ont aussi requis "l'exécution provisoire de cette peine complémentaire" d'inéligibilité, au nom de "la restauration de l'équilibre social". Et ce en dépit de l'annonce des Balkany, figures de la droite française, de renoncer à se présenter aux élections municipales de mars. 

LIRE AUSSI >> Juges et politiques : la crise de nerfs 

En revanche, tenant compte d'une récente expertise médicale faisant état d'une dégradation générale de la santé de Patrick Balkany, 71 ans, l'accusation n'a pas exigé de mandat de dépôt à l'audience. Hospitalisé presque sans discontinuer depuis la mi-décembre, l'ancien baron des Hauts-de-Seine n'a pas assisté à son procès en appel à Paris. À l'encontre d'Isabelle Balkany, 72 ans, épouse et première adjointe du maire, le parquet général a demandé quatre ans de prison, dont deux avec sursis et également dix ans d'inéligibilité.  

D'autre part, la cour d'appel de Paris examine ce mercredi après-midi une nouvelle demande de mise en liberté de Patrick Balkany. Si la cour faisait droit aux demandes de la défense, il po...Lire la suite sur L'Express.fr

Patrick Balkany sort de prison mais reste placé sous contrôle judiciaire

Blanchiment : la décision concernant Patrick et Isabelle Balkany rendue le 22 avril

Expertise alarmante sur la santé de Balkany : son avocat demande sa "libération immédiate"

Racisme anti-asiatique : épinglée dans une vidéo d'archives, Isabelle Balkany assume