Le blanc d'œufs, une solution contre les microplastiques des océans ?

Getty Images

Les océans sont pollués de plastiques. On estime à 24,4 billions de morceaux de microplastiques qui flottent dans les eaux de la planète bleue. Les conséquences sur la biodiversité sont monstrueuses. Récemment, une étude a montré que les baleines bleues, les plus gros mammifères au monde, pouvaient consommer jusqu’à 10 millions de morceaux de microplastiques par jour.

Trouver une solution pour dépolluer les eaux est primordiale. Après la bave de larves de papillons, les espoirs pourraient se tourner vers un aliment que l’on retrouve dans nos cuisines : les œufs, et plus particulièrement leurs blancs. C’est en tout cas la piste étudiée par des chercheurs italiens et américains dont un premier travail a été publié en août dans la revue Materials Today et repris cette semaine par la presse anglophone.

Selon les auteurs, les protéines présentes dans les blancs d'œufs peuvent être transformées en aérogel. Ce type de matériau a de multiples fonctions comme le stockage d’énergie thermique et acoustique mais surtout la filtration d'éléments microplastiques. Pour arriver à fabriquer ce matériel à partir de simples œufs de poule, les chercheurs ont isolé les protéines presque pures. Ils les ont lyophilisées puis chauffées à 900°C dans un environnement dénué d’oxygène. Cela a créé une structure de brins interconnectés de fibres de carbone et de feuilles de graphène, explique l’équipe dont les propos ont été repris par le média britannique Express.

Cet aérogel présente une efficacité comprise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les huit dernières années en passe d’être les plus chaudes jamais enregistrées
Réchauffement climatique : l'objectif de 1,5°C est désormais "hors d'atteinte" d’après le GIEC
Quel oiseau vole le plus haut ?
Quelle est la durée de vie des déchets nucléaires ?
COP 27 : quels sont les enjeux de la nouvelle conférence pour le climat ?