Black Lives Matter: en Angleterre, l'Ivoirien Wilfried Zaha ne s'agenouille plus et s'explique

·3 min de lecture

De retour après plusieurs semaines d'absence, l'attaquant de Crystal Palace a fait ce qu'il avait annoncé il y a quelques semaines : ce samedi 13 mars, avant le match contre West Bromwich Albion, il est devenu le premier joueur de Premier League à ne pas s'agenouiller avant le coup d'envoi. Wilfried Zaha s'est exprimé dans un communiqué à propos de sa décision de ne plus exécuter ce geste popularisé par Colin Kaepernick et le mouvement Black Lives Matter.

Le 18 février, Wilfried Zaha avait annoncé, lors d'une conférence organisée par le Financial Times, sa décision de ne plus poser un genou à terre avant le coup d'envoi des matches du championnat d'Angleterre. Dans la foulée de la mort de George Floyd aux États-Unis et d'autres événements choquants ayant embrasé le pays mi-2020, le mouvement Black Lives Matter avait gagné en popularité partout dans le monde. Plusieurs sportifs et ligues ont ainsi repris le geste du genou posé à terre, rendu célèbre en 2016 par le quarterback Colin Kaepernick.

Wilfried Zaha, lui, avait donc fait savoir mi-février qu'il ne voulait plus le faire, alors que s'agenouiller est devenu un rituel avant les coups d'envoi des matches de Premier League depuis l'été 2020. L'attaquant de Crystal Palace avait déclaré que s'agenouiller était « devenu quelque chose que nous faisons juste comme ça », que ce geste n'était « pas suffisant ». « J'ai le sentiment que s'agenouiller est dégradant. En grandissant, mes parents m'ont appris que je devrais être fier d'être noir quoi qu'il arrive. Je pense que nous devrions juste rester debout », avait ajouté l'international ivoirien.

« Certains d'entre nous continueront de subir des outrages »

Victime d'une blessure musculaire début février, Wilfried Zaha a retrouvé la compétition ce samedi 13 mars. Et, comme il l'avait annoncé, il est resté debout avant le coup d'envoi du match de la 28e journée de Premier League entre Crystal Palace et West Bromwich Albion. Avant lui, aucun autre joueur de Premier League n'avait refusé de mettre un genou à terre.

L'Éléphant a publié un communiqué, sur les réseaux sociaux, pour expliquer plus longuement son choix. « Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise décision. Mais personnellement, j'ai le sentiment que s'agenouiller est juste devenu une routine d'avant match. Pour le moment, peu importe que l'on s'agenouille ou que l'on reste debout, certains d'entre nous continueront de subir des outrages. »

Lui-même a été la cible d'insultes racistes et de menaces sur les réseaux sociaux. Mercredi 10 mars encore, le Congolais Yannick Bolasie, prêté par Everton à Middlesbrough, club de Championship (la deuxième division anglaise), a publié des insultes racistes reçues sur Instagram. L'international des Léopards avait fustigé « des guerriers du clavier » et remarqué qu'il n'avait pas encore rencontré un seul d'entre eux « avec la même énergie quand ils (me) voient ».

Zaha prône plus d'éducation et une répression plus sévère contre le racisme

Dans son communiqué, Wilfried Zaha poursuit : « Je sais que beaucoup de travail est fait dans les coulisses de la Premier League et d'autres autorités pour apporter des changements, et je respecte pleinement cela, ainsi que toutes les personnes impliquées. Je respecte aussi pleinement mes coéquipiers et les joueurs d'autres clubs qui continuent de s'agenouiller. »

Le buteur plaide pour « une meilleure éducation dans les écoles » et appelle les entreprises des réseaux sociaux à « prendre des mesures plus fortes contre les personnes qui harcèlent en ligne, et pas seulement les footballeurs ». « Désormais, je veux juste me concentrer sur le football et profiter d'être de retour sur le terrain. Je continue de me tenir droit », conclut-il.