“Black in X”. Où en est la lutte contre le racisme dans le milieu de la recherche ?

·1 min de lecture

Un an après l’émergence du mouvement “Black in X”, ses militants se félicitent de la prise de conscience du racisme dans le monde de la recherche. Mais ils dénoncent le manque d’actions concrètes des institutions et appellent à davantage d’engagements.

“Bien souvent, les gens veulent nous regarder à travers un prisme DEI (diversité, équité et inclusion), et non en tant que scientifiques, ingénieurs ou experts dans notre domaine.” Quincy Brown est l’un des meneurs de “Black In Computing” et de “Black In Robotics”, deux mouvements de lutte contre le racisme dans les domaines de l’informatique et de la robotique.

À lire aussi: Manifestations. Black Lives Matter : le mouvement de protestation le plus massif de l’histoire des États-Unis ?

Cet informaticien de Washington est interrogé par la revue Nature à l’occasion de l’ouverture, mardi 29 juin, du séminaire “Black in X”. Organisé par quelque 80 groupes du mouvement éponyme, apparu il y a un an, l’événement a pour objectif de faire le point sur la lutte contre le racisme dans le domaine de la recherche.

Grèves et fermetures de laboratoires

En mai 2020, des manifestations contre le racisme – Black Lives Matter – avaient émergé après la mort de George Floyd aux États-Unis, et avec elles, un mouvement mondial pour dénoncer le racisme dans la recherche. Des chercheurs ont témoigné sur les réseaux sociaux via divers hashtags, dont #BlackInTheIvory.

À lire aussi: Black Lives Matter. Des milliers de scientifiques en grève contre le racisme

La mobilisation a pris de l’ampleur jusqu’à la fermeture de plusieurs laboratoires le 10 juin 2020, sous les bannières #ShutDownSTEM

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles