Black Hornet : ces minidrones qui vont bientôt espionner les Russes

PHOTO WPA POOL GETTY IMAGES/AFP

Ils seraient capables de se faufiler entre les pieds des soldats russes pour entrer dans les bâtiments. Le journal britannique The Telegraph détaille l’envoi par le Royaume-Uni de quelque 850 minidrones, pas plus grands qu’une quinzaine de centimètres, à destination des forces ukrainiennes.

Semblables à des “hélicoptères jouets pour enfants”, ces drones miniatures appelés “Black Hornet” avaient été utilisés pour la première fois en Afghanistan, rappelle le titre. Pour ce qui est de leurs caractéristiques, ils “ont une portée de près de 2 kilomètres, une vitesse de pointe de 18 km/h, disposent d’une vision infrarouge et d’une autonomie de 25 minutes”.

C’est le bureau de Boris Johnson qui a annoncé la nouvelle, mercredi 24 août. “Ces 850 microdrones [font] partie d’une livraison d’armes pour un montant de 54 millions de livres.” La Norvège, qui a coproduit ce drone, en fournira également.

D’une valeur de 8,5 millions de livres, les Black Hornets devraient donner à l’Ukraine la possibilité d’espionner les positions russes mais aussi de “mieux évaluer les dégâts militaires sur le terrain”, grâce notamment aux trois caméras haute définition situées à leur tête.

Petits, silencieux mais fragiles ?

Ce qui pourrait “changer la donne”, poursuit The Telegraph, citant le ministre de la Défense norvégien, Bjorn Arild Gram :

“Ce drone est utilisé pour des missions de reconnaissance et d’identification des cibles. Il est facile à manier, robuste, difficile à détecter et parfaitement adapté aux combats en zone urbaine.”

Ce type de minidrone n’a pas toujours fait l’unanimité, tempère le titre. Ses versions précédentes étaient considérées comme chères et fragiles – certains d’entre eux avaient même été “piétinés”. Mais ils gardent l’avantage d’être petits et silencieux, contrairement aux drones actuellement utilisés par l’armée ukrainienne.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, en février 2022, “des drones de toutes formes et de toutes tailles ont été utilisés par les deux camps en présence”, poursuit le titre anglophone.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :