Le Black Friday est "une véritable provocation en 2020" dénonce Jacques Erhmann, le président du Conseil national des centres commerciaux

franceinfo
·1 min de lecture

"Il faut absolument interdire le Black Friday", a déclaré sur franceinfo dimanche 8 novembre Jacques Ermann, président du Conseil national des centres commerciaux. Pour lui cette période de promotions est "une véritable provocation en 2020 avec le confinement, puisque les commerçants physiques ne peuvent pas réagir" face aux grandes plateformes de vente en ligne. Il s'élève contre "la concurrence déloyale que mène le e-commerce aux commerces physiques".


franceinfo : Pensez-vous que le gouvernement a le pouvoir d'interdire le Black Friday pour les plateformes de vente en ligne, qui bien souvent sont basées à l'étranger ?

Jacques Ermann : C'est bien le problème que nous dénonçons depuis deux ans, c'est à dire la concurrence déloyale que mène le e-commerce au commerce physique qui ne paye pas d'impôt ou peu d'impôts, qui détruit les emplois, qui pollue l'environnement avec ses camionnettes diesel et ses emballages multiples. Tout cela parce qu'ils sont supposés différents. Mais nous, nous disons qu'ils font le même métier que nous. Ils vendent des biens et des services à des consommateurs et donc on doit leur appliquer les mêmes règles qu'à nous en tout point, à commencer par la fiscalité, à commencer par la fermeture de l'activité dite non essentielle. Le gouvernement a montré qu'il savait fermer les rayons des librairies des hypermarchés. Je ne (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi