Black Friday : cette opération a-t-elle (réellement) du succès auprès des Français ?

·1 min de lecture

Difficile de passer à côté. On le voit dès qu'on ouvre ses mails, ou qu'on passe à côté d'un magasin : ce vendredi, c'est le "Black Friday". Une opération commerciale venue des Etats-Unis. Lors de son arrivée en France, personne n'y croyait trop, le démarrage a d'ailleurs été assez poussif. Mais les promotions ont finalement eu raison de nombreuses réticences. C'est même devenu l'un des plus gros jours de consommation en France.

>> LIRE AUSSI - Faut-il s'attendre à une hausse globale des salaires en 2022 ?

6% des ventes de l'année

Selon l'alliance du commerce, lors du Black Friday, il y a à peu près autant de monde dans les magasins qu'à la veille de Noël. Le phénomène est encore plus impressionnant sur internet. "Le jour du Black Friday en tant que tel représente 6% des ventes de l'année et deux fois et demi ce qu'on fait sur quinze jours de soldes en automne-hiver", explique Nathalie Mesny, la directrice générale de Sarenza.com. 

Cette année, les promotions ont commencé dès le début de la semaine. Le Black Friday est devenu le jour de lancement des achats de Noël, avec une priorité sur les jouets, l'électronique et le gros électroménager. "La période du Black Friday est supérieure à la période avant Noël. Pour les gros achats, clairement, c'est de l'anticipation", analyse François Momboisse, le président de la Fevad, la fédération du e-commerce. Selon le cabinet d'études BCG, les Français ont prévu de dépenser en moyenne 300 euros pour le Black Friday avec une nette d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles